Irak : Daech a utilisé du gaz moutarde contre les Peshmergas

le
0

Du gaz moutarde a bien été utilisé en août en Irak, lors de l'attaque de deux villes à proximité d'Erbil, la capitale du Kurdistan, ont indiqué lundi des sources proches de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), après des tests. Une information qui confirme les soupçons de l'agence américaine de renseignements CIA.

Selon le gouvernement de la région autonome du Kurdistan irakien, Daech avait lancé une cinquantaine d'obus de mortier sur les villes de Gweyr et Makhmur, au sud-ouest d'Erbil. Près d'une quarantaine de ces explosions auraient dégagé une poussière blanche et du liquide noir, avait alors affirmé le ministère des Peshmergas.

Trente-cinq combattants kurdes avaient souffert de l'inhalation du gaz et certains avaient été transférés à l'étranger pour être soignés, avait-il affirmé. Le gouvernement de cette région autonome avait ajouté en octobre que les tests sanguins chez ces combattants confirmaient la présence de «traces de gaz moutarde». «L'équipe a terminé sa mission et a partagé les résultats de son travail technique avec le gouvernement irakien», qui est en charge de la publication des résultats officiels de l'enquête, a déclaré l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

Un gaz banni par l'ONU en 1993

Egalement appelé «ypérite», le gaz moutarde - qui provoque des détresses respiratoires, une cécité momentanée et des cloques très douloureuses - avait été utilisé pour la première fois par les Allemands à Ypres en Belgique en 1917. Classé en «Catégorie 1», ce qui signifie qu'il n'a que très peu d'usages en dehors de la guerre chimique, il a été banni par l'ONU en 1993.

Le Premier ministre français Manuel Valls avait déclaré le 20 novembre que Daech savait fabriquer du gaz moutarde. D'après John Brennan, le directeur de la CIA, l'exportation de ces agents chimiques pour une utilisation hors d'Irak ou de Syrie, est possible. «C'est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant