Irak-Barzani prie Berlin de fournir des armes aux peshmerga

le
0

BERLIN, 16 août (Reuters) - Le président du Kurdistan irakien autonome invite l'Allemagne à livrer des armes aux peshmerga qui font face aux djihadistes de l'Etat islamique (EI), dans un entretien publié samedi. L'aide humanitaire que Berlin a commencé à envoyer vendredi ne suffit pas, souligne Massoud Barzani, qui doit recevoir Frank-Walter Steinmeier, ministre Allemand des Affaires étrangères, dans la journée. "Nous attendons aussi de l'Allemagne qu'elle fournisse des armes et des munitions à notre armée pour que nous puissions combattre les terroristes de l'EI", dit-il dans les colonnes du magazine allemand Focus, réclamant en particulier des moyens antichars. L'Union européenne a donné son feu vendredi aux Etats membres qui souhaitent fournir des armes aux Kurdes du nord de l'Irak, à condition de le faire avec l'aval de Bagdad. Frank-Walter Steinmeier n'a pas exclu d'envoyer plus que de l'aide humanitaire. De passage à Bagdad avant d'aller rencontrer Massoud Barzani, le chef de la diplomatie a indiqué que Berlin prendrait sa décision à l'issue de cet entretien. "Un gang terroriste et assassin cherche à conquérir le pays, à fonder son propre Etat, un califat, et nous craignons que les derniers pôles de stabilité de l'Irak ne s'effondrent", a-t-il déclaré. Massoud Barzani invite en outre la communauté internationale à priver l'Etat islamique de ses financements. "La première source de revenu de l'EI était les gisements pétroliers de Syrie. Par la suite, ils se sont emparés d'un milliard de dollars dans les banques publiques de Mossoul et de Tikrit. Ils ont également reçu le soutien financier de plusieurs Etats et donateurs", dit-il, évaluant à trois millions de dollars les recettes quotidiennes des impôts levés par le mouvement et ses revenus pétroliers. (Michelle Martin, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant