Irak-Baghdadi, chef de l'EI, aurait échappé à un raid aérien

le , mis à jour à 19:02
0

(Actualisé, huit dirigeants de l'EI tués, §§ 1, 6, 7) BAGDAD, 11 octobre (Reuters) - Huit dirigeants de l'Etat islamique (EI) ont été tués dimanche par une frappe aérienne dans l'ouest de la province irakienne d'Anbar, près de la frontière syrienne, mais le "calife" Abou Bakr al Baghdadi ne semble pas figurer parmi eux, a-t-on appris de sources médicales et auprès de témoins. L'armée irakienne avait auparavant annoncé avoir mené un raid aérien contre un convoi où se trouvait le chef de l'EI. "Les forces aériennes irakiennes ont bombardé le convoi du terroriste Abou Bakr al Baghdadi qui se dirigeait vers Karabla pour participer à une réunion des commandants de Daech", précisait le communiqué militaire. L'armée irakienne ajoute que l'aviation a également bombardé le site où était prévue cette réunion. "Nombre de dirigeants de l'EI ont été tués ou blessés. On ignore le sort de l'assassin Al Baghdadi, qui a été évacué à bord d'un véhicule, on ne sait pas au juste dans quel état." Selon des sources hospitalières, les avions ont visé deux maisons de Karabla et tué huit hauts responsables de la force de police de l'EI. Un compte Twitter qui diffuse des communiqués de l'EI a dénoncé les "fausses rumeurs" selon lesquelles Baghdadi aurait été visé par l'attaque. La mort de Baghdadi a déjà été annoncée plusieurs fois par erreur. Les Etats-Unis n'ont fait aucun commentaire dimanche. Joint par téléphone, un combattant de l'EI n'a pas pu dire si Baghdadi se trouvait effectivement dans le convoi visé. "Mais même s'il tombait en martyr, cela n'aurait pas d'effet sur l'Etat islamique. On peut perdre un chef mais il y a des milliers de Baghdadi, chaque minute un chef naît dans l'Etat islamique", a-t-il dit. (Ahmed Rasheed, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant