Irak : au moins 33 morts dans des attentats revendiqués par l'EI

le
0
Irak : au moins 33 morts dans des attentats revendiqués par l'EI
Irak : au moins 33 morts dans des attentats revendiqués par l'EI

Au moins 33 personnes ont été tuées et des dizaines blessées lundi dans trois attaques en Irak, dont deux attentats suicide à la voiture piégée revendiqués par le groupe Etat islamique (EI). Ces explosions, qui ont visé toutes des quartiers majoritairement chiites dans la province de Diyala (nord-est), ont eu lieu moins d'un mois après un attentat suicide également revendiqué par l'EI qui avait fait 120 morts à Khan Bani Saad, dans cette même province.

Lundi, un premier attentat suicide a fait au moins 20 morts et 45 blessés sur un marché de Hwayder, selon des sources de sécurité et des secours du principal hôpital de Baqouba, la capitale de Diyala, à 70 kilomètres au nord-est de Bagdad. «Un kamikaze au volant d'un véhicule piégé s'est fait exploser au milieu du principal marché de la localité de Hwayder», a précisé un lieutenant-colonel de police.

Une seconde attaque à la voiture piégée a tué au moins 10 personnes et fait 10 blessés à Kanaan. Le kamikaze avait passé un checkpoint avant de faire exploser le véhicule, a expliqué un capitaine de police. Enfin, une attaque à la bombe artisanale a coûté la vie à trois personnes à Wathba, entre Baqouba et Hwayder.

Le groupe ultraradical sunnite EI a revendiqué dans un communiqué publié sur Twitter les deux attentats à la voiture piégée. A Kanaan, l'EI affirme avoir visé un rassemblement de miliciens chiites et de soldats. Pour l'attaque de Hwayder, les jihadistes indiquent que le kamikaze ciblait des chiites. L'EI, qui a saisi des pans entiers du territoire irakien depuis juin 2014, a multiplié les attentats sur les zones qui lui échappent.

VIDEO. Irak : 470 corps exhumés à Tikrit (mai 2015)

Après l'attentat suicide en plein marché à Khan Bani Saad le 17 juillet, les autorités avaient renforcé les mesures de sécurité à travers la province, et plus particulièrement à Baqouba. L'attaque, perpétrée au moment où l'Irak célébrait la fête ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant