Irak: Attentats suicide à Tikrit et Samarra, au moins 21 morts

le , mis à jour à 10:36
0
 (Bilans actualisés) 
    TIKRIT, Irak, 6 novembre (Reuters) - Au moins 21 personnes 
ont été tuées dimanche matin en Irak dans deux attentats suicide 
commis dans les villes de Tikrit et de Samarra, a-t-on appris de 
sources policières et médicales. 
    Les deux villes sont situées au nord de Bagdad, en remontant 
le fleuve Tigre. Samarra est à une centaine de kilomètres de la 
capitale irakienne, Tikrit se trouve 70 km plus loin. 
    L'attentat le plus meurtrier s'est produit à Tikrit, où un 
homme s'est fait exploser à bord d'une ambulance piégée à 
l'entrée sud de la ville, tuant 13 personnes. 
    Un couvre-feu a été aussitôt déclaré dans la ville, où les 
autorités font état d'informations signalant la possibilité 
d'autres attaques. 
    A Samarra, huit personnes au moins ont été tuées dans 
l'explosion d'une autre ambulance piégée garée sur un parking 
attenant à la mosquée chiite d'Al Askari. 
    Ces deux attentats surviennent alors que les forces 
pro-gouvernementales irakiennes sont engagées depuis le 17 
octobre dans une offensive visant à reprendre le contrôle de 
Mossoul, la grande ville du nord de l'Irak tenue depuis juin 
2014 par les djihadistes de l'organisation Etat islamique (EI). 
 
 (Ghazwan Hassan et Ahmed Rasheed; Henri-Pierre André pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant