Irak : Al-Qaïda se soumet à EIIL à la frontière syrienne

le
0
Irak : Al-Qaïda se soumet à EIIL à la frontière syrienne
Irak : Al-Qaïda se soumet à EIIL à la frontière syrienne

Une combinaison dangereuse. Les deux groupes islamistes rivaux, l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) et le Front Al Nosra, filiale d'Al-Qaida, entament une réconciliation, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, ONG basée à Londres. Le Front Jahbat Al Nosra, présent en Syrie, «a prêté allégeance à EIIL dans la nuit de jeudi à vendredi», indique l'OSDH. Ils auraient fusionné dans la localité de Boukamal, l'une des principales villes entre la Syrie et l'Irak.  

Les deux groupes ont des finalités communes. Tous deux radicaux sunnites, Al-Nosra et EIIL souhaitent l'instauration d'un califat dominé par la Charia islamique. Branche dissidente de la nébuleuse Al-Qaida, l'EIIL s'est affranchi du groupe terroriste, fondé par Ben Laden, en janvier 2014.

A l'origine, l'Etat Islamique en Irak (EII) naît en effet en 2006 de l'union de plusieurs groupes jihadistes, dont la branche d'Al-Qaïda en Irak. L'Etat islamique en Irak (EII) opère initialement en Irak. Toutefois dès 2011, le conflit syrien fait naître des ambitions au sein de la jeune mouvance. Le groupe s'exporte alors dans le pays voisin syrien, et profite du chaos pour monter en flèche, il prendra en 2013 le nom d'Etat islamique en Irak et au Levant, illustrant sa volonté d'expansion dans la région. 

Un spécialiste de la région, Romain Caillet, mentionne l'entente sur son compte Twitter.

#LRT #Syrie : les derniers éléments de Jabhat an-Nusra (#JAN) encore présents à #Boukamal auraient fait allégeance à l'#EIIL.? Romain Caillet (@RomainCaillet) June 24, 2014

D'un combat commun à la guerre fratricide  

Sur le terrain syrien, EIIL se retrouve alors aux côtés de Jahbat Al Norsa, la branche officielle d'Al-Qaïda en Syrie. Les exactions d'EIIL, d'une grande violence à l'encontre des populations, des chiites mais aussi d'autres membres jihadistes, exaspèrent peu à peu les autres groupes jihadistes, y compris Al-Nosra. Ayman ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant