Irak : Al-Baghdadi menace l'Amérique

le
1
Abou Bakr al-Baghdadi, de son véritable nom Ibrahim Ali al-Badri, est le leader des djihadistes en Irak.
Abou Bakr al-Baghdadi, de son véritable nom Ibrahim Ali al-Badri, est le leader des djihadistes en Irak.

Ce n'est pas seulement parce que l'avancée des militants islamistes de l'EIIL l'oblige à prendre quelques mesures de précaution que Barack Obama a envoyé en urgence 275 marines protéger l'ambassade des États-Unis à Bagdad. C'est aussi parce qu'il peut craindre, si par malheur les djihadistes poursuivent leur avantage et s'emparent de la capitale irakienne, que la sauvagerie déjà manifestée dans les villes qu'ils ont prises, comme en témoignent les photos d'exécution de masse diffusées par eux-mêmes, ne s'exerce sur les diplomates américains présents. À défaut de pouvoir frapper l'Amérique. Pour le moment, l'offensive des fanatiques de la charia semble avoir été enrayée par l'appel à la mobilisation du cheikh al-Sistani, le leader religieux charismatique des chiites d'Irak. Plus que par les discours du Premier ministre al-Maliki demandant à l'armée de se ressaisir. Mais les Américains ont été tellement estomaqués par la débandade presque sans résistance d'une armée largement supérieure en nombre et en matériel, qu'ils croyaient avoir formée pour qu'elle résiste à ce genre d'assaut, qu'ils ne veulent prendre aucun risque pour leurs ressortissants. C'est que les services américains connaissent plutôt bien le nouveau leader des djihadistes qui se fait appeler Abou Bakr al-Baghdadi. Son véritable nom est Ibrahim Ali al-Badri et il a été prisonnier des Américains entre 2004 et 2009 au camp Bucca, en Irak, après avoir été pris lors de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 le mercredi 18 juin 2014 à 17:04

    saleté de barbus musulmans !