Irak-Abadi veut supprimer vice-présidents et vice-PM

le
0

(Actualisé avec détails, contexte) BAGDAD, 9 août (Reuters) - Le Premier ministre irakien Haïdar al Abadi a demandé dimanche la suppression des postes de vice-président et de vice-Premier ministre dans le cadre de son projet de réformes visant à réduire les dépenses publiques et lutter contre la corruption en Irak. La proposition, présentée dans un communiqué en ligne, requiert l'approbation du conseil des ministres et du parlement. Elle intervient après plusieurs semaines de manifestations à Bagdad et dans des villes du sud du pays pour exiger une meilleure gouvernance. L'Irak compte trois vice-présidents, deux chiites et un sunnite, et trois vice-Premiers ministres représentant chacun une des trois communautés, chiite, sunnite et kurde. Ce système de partage du pouvoir a souvent été critiqué car il favorisait l'apparition d'un personnel politique peu compétent et facilitait la corruption. Abadi souhaite la fin des quotas communautaires et partisans dans les postes gouvernementaux et la réouverture d'enquêtes dans des affaires de corruption. Vendredi, l'ayatollah Ali Sistani, principal dignitaire religieux chiite d'Irak, a appelé Abadi à lutter "d'une main de fer" contre la corruption et à procéder à des désignations du personnel politique sur des critères de compétence et non sur une appartenance à un parti ou à une communauté. (Stephen Kalin; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant