Irak-Abadi remanie pour lutter contre la corruption

le
0
 (Actualisé avec noms de ministres, fin du sit-in) 
    BAGDAD, 31 mars (Reuters) - Le Premier ministre irakien a 
nommé jeudi Nizar Salem al Nouman à la tête du ministère du 
Pétrole, dans le cadre d'un remaniement entrepris pour lutter 
contre la corruption, a rapporté la télévision publique. 
    Haïdar al Abadi a par ailleurs confié les Finances à Ali 
Allaoui, membre influent de la majorité chiite, et les Affaires 
étrangères à Charif Ali ben al Hussein, parent du roi Fayçal II 
déposé en 1958. La Défense et l'Intérieur ne changent pas de 
mains. Le nouveau cabinet, dans lequel plusieurs ministères ont 
été fusionnés, compte 16 membres. Le Parlement, dont les travaux 
ont été ajournés à samedi, doit se prononcer sur chacune de ses 
nominations.  
    Le chef du gouvernement, qui souhaite s'entourer d'experts 
indépendants, se heurte à la résistance de milieux politiques 
soucieux de préserver leurs intérêts et leur influence, mais la 
lutte contre la corruption est l'une de ses priorités et 
l'absence de résultat dans ce domaine le mettrait en difficulté 
au moment ou l'armée cherche à reconquérir Mossoul, la grande 
ville du Nord, dont les djihadistes de l'Etat islamique se sont 
emparés en juin 2014.  
    Saluant le "courage" du Premier ministre, l'influent imam 
chiite Moktada al Sadr a mis fin jeudi au sit-in entamé il y a 
près de deux semaines devant la "zone verte", le quartier 
administratif de Bagdad, pour réclamer la formation d'un 
gouvernement d'experts indépendants.  
 
 (Stephan Kalin et Maher Chmaytelli; Pierre Sérisier et 
Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant