Irak-Abadi aux Kurdes: ne profitez pas du conflit pour étendre votre domination

le
0
    BAGDAD, 29 septembre (Reuters) - Le Premier ministre 
irakien, Haïdar al Abadi, a demandé jeudi au dirigeant kurde 
Massoud Barzani de ne pas tirer parti de la guerre contre le 
groupe djihadiste Etat islamique pour étendre le territoire sous 
le contrôle des Kurdes. 
    La rencontre qu'a eue Abadi avec Barzani visait à préparer 
l'assaut qui doit viser à chasser l'EI de Mossoul, la plus 
grande ville sous le contrôle des djihadistes, dans le nord de 
l'Irak. 
    Les peshmergas (combattants kurdes) devraient prendre part à 
l'offensive contre Mossoul, qu'Abadi veut reconquérir d'ici la 
fin de l'année, avec le soutien de la coalition internationale 
sous conduite américaine. 
    "L'enjeu de cette bataille ne doit pas être les conflits 
territoriaux, elle doit consister à libérer la population des 
persécutions de Daech (l'EI)", a déclaré le Premier ministre 
irakien dans un communiqué publié par le gouvernement à l'issue 
de son entretien avec Massoud Barzani. 
    Le gouvernement autonome kurde de Massoud Barzani a déjà 
étendu sa domination sur la région pétrolifère de Kirkouk, que 
revendiquait les Kurdes, après la débandade de l'armée irakienne 
face à la progression éclair de l'EI à la mi-2014. 
    Les Kurdes ont d'ores et déjà accru leur présence militaire 
dans les environs de Mossoul, juste à l'ouest de la capitale de 
leur région autonome, Erbil. 
    Les peshmergas sont déployés à l'est, au nord et au 
nord-ouest de Mossoul, tandis que les troupes irakiennes 
progressent peu à peu par le sud, resserrant l'étau autour de la 
ville, dont la population, avant le conflit, s'élevait à deux 
millions d'habitants.   
 
 (Ahmed Rachid; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant