Irak-24 morts dans des attentats suicide et des tirs de mortiers

le
0
    BAGDAD, 4 avril (Reuters) - Vingt-quatre personnes ont été 
tuées lundi en Irak, pour la plupart dans des attentats suicide 
visant des membres des milices chiites et des forces militaires, 
ont annoncé des responsables de la sécurité. 
    Plusieurs de ces attaques ont été revendiquées par l'Etat 
islamique dans des communiqués diffusés via son agence de presse 
Amak. Une soixantaine de personnes ont été blessées. 
    Un attentat à la voiture piégée a été commis dans le centre 
de Bassorah, principal port irakien, tuant cinq personnes. Un 
autre a visé un convoi de la Force de mobilisation populaire 
(FMP), une coalition de milices chiites, à Machahdeh, au nord de 
Bagdad, faisant cinq morts également. 
    Des personnes portant des ceintures d'explosifs se sont fait 
sauter à un barrage militaire dans le nord de Bagdad, tuant cinq 
personnes, ainsi qu'au milieu d'un rassemblement du FMP devant 
un restaurant de Nassiriya, dans le sud de l'Irak, faisant 
quatre morts. 
    Deux membres des forces de sécurité gouvernementales ont été 
tués dans des attentats suicide à la voiture piégée dans la 
province d'Anbar, à l'ouest de Bagdad, et un troisième a été tué 
au sud de la capitale par un engin explosif, ont indiqué les 
services de sécurité. 
    Dans le district d'Abou Ghraib, à l'ouest de Bagdad, deux 
personnes ont été tuées par des tirs de mortiers. 
 
 (Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant