Ipsos noue un partenariat avec Realeyes, spécialiste du comportement facial

le
0
Ipsos noue un partenariat avec Realeyes, spécialiste du comportement facial
Ipsos noue un partenariat avec Realeyes, spécialiste du comportement facial

Le groupe français d'études et de sondages Ipsos a annoncé mardi un accord avec la société britannique Realeyes, spécialisée dans l'analyse du comportement facial via webcam, afin de "décrypter encore mieux les réactions des consommateurs"."L'objectif" de ce partenariat, signé dans le cadre du programme d'innovation en neurosciences d'Ipsos, est de "décrypter encore mieux les réactions des consommateurs grâce à des indicateurs de réponse émotionnelle obtenus à l'aide du +facial coding+", soit l'analyse du comportement facial, selon le communiqué.Realeyes "devient ainsi notre partenaire dans l'analyse des mouvements corporels et du +facial coding+. Il offre une solution de pointe, évolutive et économique permettant de mesurer les réactions émotionnelles des personnes qui regardent un contenu publicitaire ou éditorial", a fait valoir Ipsos.Cette technologie "est d'ores et déjà déployée dans 15 pays du groupe Ipsos et pour de nombreux clients-clés", est-il précisé."Les consommateurs étant de plus en plus avertis - voire experts par endroits - en matière de méthodes marketing, nous devons compléter nos outils traditionnels basés sur le déclaratif en observant les comportements et les émotions en temps réel", indique Yannick Carriou, responsable du département publicité, médias et nouvelles technologies au sein du groupe Ipsos, cité dans le communiqué.Ipsos explique que l'analyse vidéo de Realeyes est réalisée par l'intermédiaire de caméras web ou mobiles classiques qui "capturent la réaction des consommateurs participant à l'expérience. Les émotions sont enregistrées en temps réel afin de fournir aux marques un profil d'émotions universelles. Cette analyse est effectuée grâce à un logiciel d'apprentissage automatique et à des mesures physiologiques de l'attention et du rythme cardiaque", est-il précisé.Le Centre d'innovation en neurosciences ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant