IPSOGEN : JAK2 choisi pour le suivi de la réponse moléculaire dans deux essais cliniques internationaux

le
0

Les essais concernent la maladie de Vaquez et la Thrombocytémie Essentielle.

Marseille, France, le 25 juillet 2011 – Ipsogen SA (Alternext : ALIPS), filiale détenue majoritairement par QIAGEN N.V. (Nasdaq : QGEN ; Frankfurt, Prime Standard : QIA), annonce aujourd’hui que le kit JAK2 MutaQuant™ a été choisi par le MyeloProliferative Disorders Research Consortium (PPD-RC) afin d’évaluer la charge mutationnelle JAK2 V617F dans deux essais cliniques multicentriques internationaux soutenus par le National Cancer Institute et la société Roche Pharma AG. IPSOGEN fournira la totalité des kits JAK2 MutaQuant™ nécessaires à la réalisation de ces deux études.

La quantification de la charge mutationnelle JAK2 V617F, répétée régulièrement au cours de l’étude, permettra d’évaluer la réponse moléculaire au traitement chez des patients atteints de Polycythemia Vera (PV ou maladie de Vaquez) ou de Thrombocytémie Essentielle (TE), en complément des paramètres sanguins et cliniques usuels. Associant des centres investigateurs américains et européens, ces deux essais débuteront en septembre 2011 et devraient s’étendre sur une durée de trois ans.

Dans la première étude, randomisée, 600 patients atteints de PV ou de TE seront traités par hydroxyurée ou interféron alpha-2a pégylé. Dans le deuxième essai, 188 patients atteints de PV ou de TE à haut risque recevront de l’interféron alpha-2a pégylé (pour plus d’information, voir http://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT01259856?term=MPD-RC&rank=7 et

http://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT01259817?term=MPD-RC&rank=5).

« Nous sommes heureux de pouvoir apporter notre contribution à ce programme scientifique international majeur, qui générera des données à même de documenter la valeur du suivi moléculaire pour la prise en charge et l’évaluation du traitement des patients atteints de syndromes myéloprolifératifs » conclut Vincent Fert, Directeur Général d’IPSOGEN. « La découverte de la mutation JAKV617F a été une avancée capitale dans le diagnostic des syndromes myéloprolifératifs. Le suivi moléculaire basé sur la mesure de la charge mutationnelle JAK2 V617F pourrait constituer une seconde étape tout aussi importante, faisant entrer ces pathologies dans le champ de la médecine personnalisée », ajoute le Dr Hélène Peyro-Saint-Paul, Directrice des Affaires Médicales d’IPSOGEN.

À propos des syndromes myéloprolifératifs (SMP) et de la mutation JAK2 V617F

La recherche de la mutation JAK2 V617F fait partie, depuis les recommandations de l’OMS en 2008, de l’algorithme de diagnostic des sujets suspects de syndrome myéloprolifératif (SMP) bcr-abl négatif. Ce groupe de maladies, appartenant aux leucémies, est caractérisé par la prolifération chronique de certaines cellules sanguines dans la moelle osseuse. Les 3 principaux SMP sont la Polycythemia Vera ou maladie de Vaquez (PV), la Thrombocytémie Essentielle (TE) et la Myélofibrose Primitive (MFP). La prévalence des SMP est approximativement de 45 à 50 cas pour 100 000. À ce jour il n’existe pas de traitement curatif des SMP. Suivant la gravité de la maladie, plusieurs schémas thérapeutiques sont possibles, combinant phlébotomie, antiagrégants plaquettaires, chimiothérapie ou encore immunothérapie.

La quantification de la charge mutationnelle JAK2 V617F est aujourd’hui proposée pour évaluer la réponse moléculaire aux traitements par chimio-immunothérapie. Bien qu’établies sur un nombre limité de patients, les données issues de plusieurs publications ont déjà confirmé la valeur de ce critère comme outil de suivi des patients. Par ailleurs, des critères chiffrés spécifiques, destinés à être utilisés dans les essais cliniques, ont été récemment établis par un consensus d’experts de l’ELN (Barosi et al, Blood 2009) (European Leukemia Network).

IPSOGEN a une licence exclusive et mondiale sur la mutation JAK2 V617F.

A propos d’IPSOGEN

« Profiler » des cancers, IPSOGEN développe et commercialise des tests de diagnostic moléculaire qui permettent de cartographier les maladies pour guider la décision des cliniciens et de leurs patients tout au long de leur parcours thérapeutique.

Avec déjà plus de 80 références produits utilisées en routine dans le monde pour le diagnostic, le pronostic et le suivi de milliers de patients atteints de leucémie, IPSOGEN s’engage aujourd’hui dans le domaine du cancer du sein avec pour objectif de fournir des informations diagnostiques encore inaccessibles.

Fort de ses partenariats scientifiques, cliniques et technologiques de pointe, et de son équipe pluridisciplinaire en France et aux USA, IPSOGEN entend s’imposer en leader mondial du profilage moléculaire des cancers, et poursuivre le développement et la promotion des standards qui font la différence pour le patient, le corps médical et la société dans son ensemble.

La société, dont le siège social est situé à Marseille (France), dispose d'une filiale aux États-Unis. IPSOGEN est actuellement en cours d’acquisition par QIAGEN N.V. (Nasdaq : QGEN / Frankfurt, Prime Standard : QIA).

Pour en savoir plus sur IPSOGEN, visitez www.ipsogen.com.

Contacts

IPSOGEN

Vincent Fert

Directeur Général
Tél : + 33 (0)4 9129 3090

fert@ipsogen.com

Dr Hélène Peyro-Saint-Paul

Directrice des Affaires Médicales
Tél : + 33 (0)4 9129 3090

peyro-saint-paul@ipsogen.com

ATCG Press

Communication corporate et commerciale

Marielle Bricman

Tél : + 33 (0)4 9125 0785

ipsogen@atcg-partners.com

NewCap.

Communication financière et

relations investisseurs

Axelle Vuillermet &
Pierre Laurent

Tél : + 33 (0)1 44 71 94 93

ipsogen@newcap.fr


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant