IPSEN baisse après avoir publié ses résultats 2015

le
0

(AOF) - Ipsen (-1,36% à 52,3 euros) signe une des plus fortes baisses du SBF 120 après avoir enregistré en 2015, un résultat consolidé de 190,7 millions d'euros en hausse de 23,8%, et un résultat opérationnel courant de 322,5 millions, en croissance de 23,8% également. La marge opérationnelle courante est ressortie à 22,3%. Le chiffre d'affaires annuel du laboratoire pharmaceutique a progressé de son côté de 10,4% hors effets de change à 1,44 milliard d'euros.

Enfin, la trésorerie de clôture d'Ipsen s'est élevée à 214 millions d'euros comparée à une trésorerie de 180,1 millions d'euros en 2014. Le groupe a annoncé le versement d'un dividende stable à 0,85 euro.

En termes de perspectives, Ipsen vise en 2016 une croissance d'une année sur l'autre de ses ventes de médecine de spécialité supérieure à 10%, des ventes de médecine générale en légère croissance d'une année sur l'autre et une marge opérationnelle courante à environ 21%. Cette dernière prévision inclue un impact négatif de l'ordre de 150 points de base lié à l'investissement nécessaire pour préparer le lancement commercial du cabozantinib dans le traitement du carcinome avancé du rein en Europe (dont la prise en licence est annoncée ce jour), et d'environ 100 points de base provenant de l'impact des effets de change.

Enfin, Ipsen a relevé ses perspectives de ventes 2020 et confirmé son objectif de marge opérationnelle courante à cet horizon. Le laboratoire anticipe désormais des ventes supérieures à 2 milliards d'euros, tirées par les ventes du cabozantinib en 2019 et 2020 et une marge opérationnelle courante supérieure à 26%.

Par ailleurs, Ipsen a annoncé aujourd'hui la signature d'un accord exclusif de licence pour la commercialisation et le développement du cabozantinib, principal produit d'Exelixis en oncologie. Selon les termes de l'accord, Ipsen acquiert les droits exclusifs de commercialisation du cabozantinib dans ses indications actuelles et futures pour les territoires mondiaux hors Etats-Unis, Canada et Japon, incluant les droits de Cometriq, actuellement approuvé en Europe dans le traitement des patients adultes atteints d'un cancer médullaire de la thyroïde (MTC) progressif, à un stade localement avancé ou métastatique et non résécable.

Selon les termes de l'accord, Exelixis recevra 200 millions de dollars de paiement initial. Exelixis pourrait recevoir des paiements potentiels liés à l'atteinte d'étapes réglementaires, dont 60 millions de dollars à l'approbation en Europe du cabozantinib dans le cancer du rein avancé (RCC), et 50 millions de dollars à la soumission et à l'approbation en Europe du cabozantinib dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (HCC) avancé, ainsi que des paiements additionnels liés à l'atteinte d'étapes réglementaires pour des indications futures. L'accord comprend aussi jusqu'à 545 millions de dollars de paiements potentiels liés à l'atteinte d'étapes commerciales et prévoit qu'Exelixis puisse recevoir jusqu'à 26% de redevances sur les ventes nettes du cabozantinib réalisées par Ipsen dans les territoires pris en licence.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant