iPhone 5s : «Une évolution musclée, avec quelques lacunes»

le
1
TECHNOTEST - Apple met en vente vendredi son nouvel iPhone, avec son lecteur d'empreintes digitales et son capteur photos. Le Figaro l'a testé en avant-première.

C'est le dernier-né des iPhone, du moins dans sa version haut de gamme, puisqu'Apple a également lancé un modèle moins cher, l'iPhone 5c. L'iPhone 5s est une évolution musclée de l'iPhone 5, avec quelques innovations originales, mais aussi quelques lacunes.

Le produit

Même gabarit que l'iPhone 5, même écran, même format: hormis la finition, dorée, argentée ou gris sidéral, l'iPhone 5s pourrait être un clone de son prédécesseur. On note quand même le bouton principal, plus grand: c'est l'une des grandes nouveautés de ce modèle. Car ce bouton sert aussi de lecteur d'empreintes digitales. Autre nouveauté, à l'intérieur cette fois, le processeur. Un composant ultra-rapide qui fonctionne en 64 bits, comme sur les gros ordinateurs, et qui ouvre de nouvelles possibilités aux développeurs de jeux. En prime, un coprocesseur détecte tous les mouvements, pratique pour les applications de fitness et de sport. Il peut aussi servir à déconnecter le Wi-Fi quand on marche dans la rue pour éviter de rechercher les bornes alentours et économiser la batterie. Enfin, l'iPhone 5s fonctionne en 4G avec tous les réseaux des opérateurs français.

Bien vu

Grosse nouveauté de ce modèle, le lecteur d'empreintes digitales. Un moyen simple et efficace de déverrouiller l'iPhone sans avoir à saisir un code. Dans les réglages, on peut enregistrer plusieurs empreintes de doigt, le pouce et l'index par exemple, et même celles d'autres membres de la famille. Le capteur est sensible à la chaleur et à l'électricité de la peau, ce qui signifie qu'il ne fonctionne pas si on porte gants et si on coupe le doigt du propriétaire pour débloquer l'appareil. Pratique, la reconnaissance d'empreinte permet aussi de s'identifier sur iTunes et sur l'App Store, ce qui évite de taper un mot de passe. Demain, elle servira à effectuer des paiements et à s'identifier sur des sites Web.

Le nouveau dos, doré, de l'iPhone 5s.
Le nouveau dos, doré, de l'iPhone 5s. Crédits photo : Le plus

Nouvel iPhone, nouvel appareil photo. Celui de l'iPhone 5s bénéficie d'un capteur un peu plus grand que celui de l'iPhone 5, avec des pixels plus larges qui, selon Apple, captent davantage de lumière. Le fait est qu'il donne de meilleurs résultats en basse lumière, mais il est aussi aidé par l'objectif qui ouvre à f2.2. La puissance du nouveau processeur permet aussi d'améliorer le traitement des images. Outre différents filtres, on peut déclencher le mode rafale, qui permet de sélectionner le meilleur cliché parmi une succession d'images, ou encore bénéficier d'un système automatique de stabilisation qui utilise différentes parties de plusieurs prises de vue. On apprécie aussi le nouveau flash, beaucoup moins agressif pour les photos dans la pénombre. En vidéo aussi, l'iPhone 5s marque une nette progression, notamment avec la possibilité de zoomer du bout des doigts, et la fonction slo-mo, un mode super-ralenti à 120 i/s, qu'on peut redéfinir en déplaçant simplement deux curseurs dans la séquence.

Le moins

Ni l'écran ni le format n'ont changé. Et il manque toujours des fonctions courantes chez les concurrents, comme la technologie NFC ou encore le DLNA pour échanger des contenus multimédias avec d'autres appareils. Comme toujours, l'iPhone n'accepte de se synchroniser qu'avec un seul ordinateur, ce qui complique le transfert de films, de photos et de musique à partir de plusieurs machines. Enfin, le système iOS7 pourra dérouter les habitués d'iOS.

Le verdict

Belle évolution de l'iPhone 5, le 5s vaut surtout pour son appareil photo et son lecteur d'empreintes digitales. Deux fonctions qui ne sont pas forcément les plus demandées par les utilisateurs. Reste un produit costaud et agréable à utiliser, mais encore très cher, à plus de 700 euros.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cresus57 le mercredi 18 sept 2013 à 09:05

    Le plus musclé c'est le prix !