IPD publie un indicateur de l'immobilier vert

le
0
(NEWSManagers.com) -

IPD a élaboré en partenariat avec Certivéa et CBRE un indicateur de l'immobilier tertiaire vert en France. Les performances analysées concernent des immeubles verts de bureau de placement, représentant 40 immeubles évalués à hauteur de 4,8 milliards d'euros. La majorité des immeubles est certifiée HQE, que ce soit HQE Exploitation ou HQE Construction en phase de réalisation.

Le rendement en capital des immeubles verts en 2010, qui traduit la prise de valeur d'une année sur l'autre, nette des dépenses en capital (capex), est plus forte que celle des immeubles non verts, indique le baromètre. C'est notamment grâce à l'effet loyer de marché, puisque les valeurs locatives de marché constatées par les experts (VLM) ont augmenté de 0,8 % pour les immeubles verts, " ce qui augure d'un revenu potentiel à venir encourageant" , souligne IPD. " Le taux potentiel joue également en faveur des immeubles verts" , souligne le spécialiste de l'immobilier. " Il exprime le risque de l'actif. Il est de 6,2 % pour les immeubles verts alors qu'il est de 6,7 % pour les immeubles non verts et 6,4 % pour les immeubles non verts Haut de gamme."
En outre, " les immeubles verts affichent un taux attractif par rapport aux autres produits, dans un environnement 2010 où les investisseurs ont privilégié les revenus sécurisés et les immeubles bien localisés" , note IPD.

En revanche, le rendement locatif est moins élevé sur les immeubles verts (4,2 % contre 6,3 % pour les bureaux non verts Haut de gamme). Une part importante des immeubles verts est en cours de remplissage au cours de l'année 2010, le potentiel locatif de l'immeuble n'est donc pas encore optimisé, entraînant des charges.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant