Investisseurs et sociétés de gestion restent encore à l'écart de la blockchain

le
0

(NEWSManagers.com) - Le développement de la blockchain (chaine de blocs) dans l'univers de la gestion d'actifs pourrait prendre du temps. Cette nouvelle technologie à la structure décentralisée, qui permet de maintenir dans sa base de données une liste croissante de transactions sécurisées contre toute falsification ou révision, tarde en effet à faire des émules auprès des investisseurs institutionnels et des sociétés de gestion. De fait, selon une étude de State Street réalisée avec Oxford Economics auprès de 50 investisseurs institutionnels et 50 gestionnaires d'actifs, si pour la majorité des investisseurs institutionnels et des gestionnaires d'actifs (57%) la blockchain sera largement adoptée dans l'industrie de l'investissement dans les cinq prochaines années, seuls 7% d'entre eux ont actuellement des initiatives en cours pour soutenir cette technologie !

Pour autant, 74% des investisseurs institutionnels mais seulement 42% des gestionnaires d'actifs pensent que la blockchain atteindra la dimension nécessaire pour être largement adoptée. Malgré l'enthousiasme affiché des institutionnels, 48% d'entre eux déclarent de ne pas être suffisamment informés sur le sujet. Les gestionnaires d'actifs sont encore moins confiants et indiquent, pour 78% d'entre eux, avoir besoin d'être plus informés ! " Une majorité des investisseurs institutionnels sont pleinement conscients que la blockchain, une technologie émergente, pourrait devenir une application courante dans un avenir proche, observe Antoine Shagoury, directeur monde des systèmes d'information de State Street. Ce qui ressort clairement de notre étude, c'est le manque de préparation et l'incertitude quant au meilleur moyen de préparer cette rupture, et un besoin pour davantage d'éducation. "

Dans le détail, 80% des personnes interrogées jugent que la blockchain aura le plus d'impact sur les services IT, " ce qui souligne que les institutions reconnaissent le besoin d'introduire au sein de leur organisation d'experts dotés des compétences nécessaires pour s'adapter aux nouvelles exigences technologiques " , indique l'étude. En outre, 81% des gestionnaires d'actifs admettent que l'adoption de la blockchain perturbera d'autant leurs propres fonctions au sein des équipes d'investissement.

Dans le cadre du déploiement éventuel de cette nouvelle technologie, la sécurité représente la principale préoccupation. Ainsi, alors que la cryptographie constitue l'élément clé de l'infrastructure blockchain, 90% des sondés se demandent avec inquiétude comment la mise en oeuvre de la sécurité dans les chaines de blocs répondra aux conditions de sécurités requises actuellement et à l'avenir.

Enfin, au-delà de l'adoption généralisée de la blockchain dans l'industrie, 55% des investisseurs institutionnels et des gestionnaires d'actifs se disent convaincus que cette technologie sera essentiellement utilisée par des entreprises privées dans le cadre de leurs relations clients. Seuls 13% d'entre eux envisagent une utilisation plus large par le grand public.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant