« Investir sur le long terme en Afrique »

le
0
Le président de la Banque africaine de développement, Donald Kaberuka, regrette que les entreprises françaises et étrangères « se concentrent trop sur les matières premières».

Entretien avec Donald Kaberuka, le président de la Banque africaine de développement.

LE FIGARO. - La croissance va-t-elle rester dynamique sur le continent?

Donald KABERUKA. - Nous tablons sur une croissance moyenne en 2014 de 6 %, après 5,5 % cette ­année. Il reste huit pays en crise, dont la République centrafricaine, la Guinée-Bissau, la Somalie et le Mali. Il faut avoir conscience que la moitié de la population est concentrée dans 7 pays: Afrique du Sud, Éthiopie, Égypte, Nigeria, la RDC et les deux Soudan. Ce qui se passe dans ces pays est crucial et il faut accélérer l'intégration régionale.

La démographie est-elle un risque ou une opportunité?

La croissance démographique est effectivement très rapide d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant