Investir dans un vignoble

le
0

L'investissement dans un vignoble reste très prisé, tout particulièrement sur le long terme. Le secteur jouit d'une défiscalisation très intéressante, mais il s'adresse avant tout aux passionnés.

Le vin : un investissement intéressant ?
Le vin : un investissement intéressant ?

Quel support d'investissement ?

Pour investir dans la vigne, vous aurez recours à un support nommé « Groupement foncier viticole », ou GFV. Comme son nom l'indique, ce n'est pas une personne seule, mais un ensemble d'individus qui prennent la décision d'associer leurs moyens dans l'acquisition d'un domaine.

Chacun obtient ainsi des parts dans ce domaine plus vaste que s'il avait été acheté seul. Cela permet d'en optimiser l'exploitation.

Le GFV est un placement à très long terme, la terre étant louée à un vigneron pour une durée au moins égale à 18 ans. Logiquement, il faut donc que les produits créés par le vignoble puissent amortir les frais de cette location.

La rentabilité que vous pouvez espérer

Pour les experts, la rentabilité d'un domaine viticole se situe aux alentours de 5%. Mais plus qu'ailleurs, cette rentabilité est sujette aux aléas climatiques : si le vin n'est pas bon, vous perdrez votre bénéfice. A l'inverse, vous pouvez espérer atteindre, voire dépasser les 10 % de rentabilité les bonnes années.

Du point de vue de la fiscalité, le GFV donne droit à une exonération partielle des droits de succession :

  • • pour la valeur des parts qui n'excède pas 101 897 €, l'exonération est de 75%;
  • • au-delà de ce seuil, elle est de 50%.

Investir dans des cépages modestes

Le vin n'est pas différent des autres actifs : certains sont plus prisés que d'autres. Ainsi, les investisseurs ne choisissent pas au hasard les cépages sur lesquels ils misent. Il existe des vins dits « d'investissement », parce que leur qualité récurrente en fait des valeurs sûres.

Pour optimiser votre rentabilité, songez à vous renseigner sur ces vins d'investissement. Au début, les vignerons sauront vous aiguiller. Puis, avec de l'expérience, vous pourrez savoir reconnaître seul quel est le meilleur choix.

En prenant du recul, vous remarquerez qu'il existe deux catégories de prix. Les grands crus (Latour, Romanée-Conti,…) valent des milliers d'euros, voire des centaines de milliers d'euros, et il sera difficile pour vous d'y investir. Tournez-vous plutôt vers des secteurs moins populaires, mais sur lesquels la marge de manœuvre est bien plus importante.

Trucs et astuces

quel que soit votre choix, il est amplement recommandé d'investir pour se faire plaisir. Même si votre objectif est de vous créer un placement intéressant, il est préférable d'être au moins intéressé, sinon passionné par l'œnologie. De cette façon, vous serez plus motivé à maîtriser votre domaine et, par la suite, à le faire fructifier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant