Investir dans les diamants, une idée en or

le
4

(lerevenu.com) - Les diamants sont de moins en moins nombreux à sortir de terre. Les réserves mondiales sont en baisse et les mines vieillissantes participent au déclin de l'extraction. Le pic de production aurait eu lieu en 2006. Ainsi, il y eu bien peu de découvertes majeures au cours des deux dernières décennies.

Face à cette contrainte structurelle de l'offre,

la demande quant à elle ne cesse de progresser. Elle est tirée par l'émergence des classes moyennes dans les pays à croissance forte, en particulier en Chine et en Inde.

Selon De Beers, en 2025 ces deux pays pourraient représenter environ la moitié de la demande mondiale contre seulement 12% en 2008. 

Par conséquent,

un déséquilibre structurel devrait voir le jour entre l'offre et la demande d'ici à 2020. La production irrégulière de diamants ne pourra pas tenir le rythme de la demande.  

Qui dit pénurie, dit augmentation des prix. Et l'offre est particulièrement réduite sur le marché des grosses pierres, les mieux valorisées.

Selon le bureau d'analyse de la banque Citigroup, deux compagnies minières sont bien placées pour profiter de cette tendance:

Petra Diamonds et Gem Diamonds. Ces deux sociétés de taille moyenne arrivent en effet à un tournant important dans leur développement.

Petra Diamonds a acheté des mines que De Beers considère lui-même comment étant en fin du cycle d'exploitation. Par exemple la mine de Finsch. Située en Afrique du Sud, elle a été rachetée en 2011. D'ici à 2018,

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • khmane08 le jeudi 11 sept 2014 à 08:20

    le pétrole aussi se raréfie :)

  • titresyl le jeudi 11 sept 2014 à 08:19

    ok je cloturer immédiatement mes 24 comptes à la SG bye bye les duco ns

  • Bchemena le jeudi 11 sept 2014 à 07:38

    si tous les diamants du monde déjà extraits en stock étaient mis sur le marche le diamant vaudrait ... ZERO LOL

  • murashig le jeudi 11 sept 2014 à 07:27

    blabla bla... article oriente sur des donnees geologiques inexactes. Le diamant est abondant, l exploitation et la diffusion sont sous controle pour tenir les cours. Beaucoup de gisements ou concessions ne sont pas exploites...mines d oural ou de namibie... Les grosses gemmes ou de couleurs sont effectiivement rares mais le marche est precis et concerne peu d acteurs. Le prix d une pierre ordinaire n est qu une convention !Il reste un besoin pour l industrie effectivement insatisfait !