Investir dans le secteur hôtelier

le
1

L'investissement dans le secteur hôtelier est en pleine mutation. L'hôtellerie s'ouvre désormais aux épargnants particuliers qui profitent de ce nouvel outil pour diversifier efficacement leur patrimoine immobilier. Investir dans le secteur hôtelier leur permet également de bénéficier d'opportunités avantageuses de défiscalisation.

Investir dans l'immobilier d'hôtellerie

Pour réaliser un investissement dans un hôtel, il n'est plus nécessaire d'acheter l'intégralité des murs, ni même d'être capable d'assurer la gestion courante de l'établissement. Plusieurs sociétés proposent des offres de placements pour que le grand public accède à partir de 1 000€ à des parts d'hôtels, à travers leur PEA ou PEA-PME par exemple.
Les épargnants ont ainsi accès à un marché jusqu'à présent réservé aux investisseurs spécialisés. Si investir dans un hôtel se conçoit à long terme – à partir de 7 ans minimum, ce type de placement offre des caractéristiques similaires aux projets immobiliers classiques :
  • les revenus générés par l'activité hôtelière peuvent servir à rembourser un éventuel prêt bancaire. Il est donc possible de bénéficier d'un effet de levier, comme pour un investissement immobilier locatif traditionnel ;
  • le marché hôtelier français est dynamique. La demande touristique mondiale est en pleine croissance, et profite aux hôtels des grandes métropoles et en premier lieu de Paris intra-muros ;
  • les transactions immobilières du secteur hôtelier sont fréquentes. De grands groupes mondiaux et des acteurs indépendants de taille plus modeste assurent une véritable liquidité des actifs hôteliers, sur le marché parisien notamment.
Sur la durée, un bien immobilier aussi spécifique qu'un hôtel permet donc de se constituer des revenus et de viser une augmentation de la valeur des murs et du fonds de commerce.
L'investissement hôtelier, outil de défiscalisation
La plupart du temps, les sociétés proposent des offres qui permettent une réduction d'ISF pour 50% de l'investissement, dans la limite de 90 000€ placés dans un actif immobilier hôtelier.
Lorsque le placement est structuré sous la forme d'une augmentation de capital d'une PME hôtelière, il est alors possible de déduire de l'impôt sur le revenu 18 % du montant investi, dans la limite de 18 000 € pour un couple marié.
Enfin, une fois arrivés à échéance, les investissements dans le secteur hôtelier sont susceptibles d'être exonérés d’impôt sur les plus-values de cession, hors prélèvements sociaux.

Trucs & Astuces

Pour comparer plusieurs offres d'investissement hôtelier, évaluez les risques liés à l'emplacement comme pour tout projet immobilier. Tenez également compte de l'expérience et du savoir-faire de la société qui exploite l’hôtel. Enfin, investissez avec un objectif de long terme. Une durée d’investissement de 7 ans est un minimum dans bien des cas de placements dans le secteur hôtelier.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dbonn il y a 7 mois

    arnaque, vous achetez trop cher quelque chose d'invendable dans le futur et de pas du tout rentable