Investir au Portugal

le
0

Le marché immobilier portugais offre de nombreuses possibilités. Qu'il s'agisse de partir y vivre une partie de l'année, d'avoir un pied-à-terre pour les vacances, ou simplement pour investir, le Portugal offre bien des opportunités. Voici quelques conseils pour bien investir.

Certains français sont prêts à s'installer au Portugal
Certains français sont prêts à s'installer au Portugal

Des prix attractifs

Si sur la Côte d'Azur, il faut compter au moins 1 million d'euros pour une villa avec piscine sur un grand terrain, il ne faudra pas plus de 400 000 € au Portugal. En effet, le prix moyen du m² dans le pays est de 1 014 €.

Depuis la crise, les prix de l'immobilier ont chuté de 30% en moyenne. Ainsi, en 2005 on enregistrait 300 000 transactions immobilières, pour n'en compter plus que 100 000 en 2013. De ce fait, les prix ont considérablement diminué, et encore plus en périphérie que dans le centre-ville des grandes métropoles. Actuellement, ils se stabilisent.

Financement possible par les banques locales

Le Portugal faisant partie de l'Union européenne, un citoyen français a la possibilité d'emprunter dans une banque locale pour acquérir un bien immobilier. Par ailleurs, lorsque le bien ciblé est propriété de la banque, il arrive que l'on puisse le financer à 100% alors que, généralement, le taux de prêt est plus avantageux lorsque que l'acheteur fait un apport.

Apprêtez-vous toutefois à prendre en charge des frais élevés, car les banques exigent souvent des justificatifs de revenus traduits par un traducteur officiel, agréé par l'ambassade.

Sachez également qu'au Portugal les emprunts immobiliers sont généralement à taux variable. Ainsi, avant de s'engager, il est essentiel de comprendre le mode d'indexation des mensualités. Le plus souvent, celles-ci sont indexées sur l'indice EURIBOR, c'est-à-dire la moyenne des taux de prêts auxquels les 50 plus grandes banques européennes se prêtent entre elles.
Lorsque l'EURIBOR augmente, les mensualités de l'emprunteur augmentent également. Mais, dans certains contrats, il existe une clause permettant à la banque de ne pas ajuster la mensualité en cas de baisse de l'indice. Il est donc indispensable de bien veiller à ce type de clauses.

Une fiscalité avantageuse

Lors de la crise, le gouvernement portugais a dû mettre en place une politique d'austérité, dans le but d'obtenir les aides financières de la Communauté européenne et internationale. La consommation a alors chuté brutalement et les banques n'ont plus trouvé d'acquéreurs pour leurs lotissements. Elles ont donc fait appel aux capitaux étrangers pour écouler le stock immobilier. C'est pourquoi, depuis le 1er janvier 2013, les retraités européens du secteur privé s'installant pour la première fois au Portugal sont exonérés d'impôt sur les pensions perçues dans le pays d'origine.
De cette façon, le gouvernement attend l'injection d'argent « frais » dans l'économie local permettant d'aider à la relancer.

Trucs et astuces

Le coût de la vie au Portugal est 30 à 40% moins cher qu'en France. Le pouvoir d'achat des retraités bénéficiant d'une rente moyenne est donc bien meilleur. C'est pourquoi investir pour sa retraite au Portugal peut être, par exemple, l'occasion d'acheter une petite maison, que l'on mettra en location le temps de rembourser le prêt immobilier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant