Invesco PowerShares se met à la réplication synthétique

le
0
(NEWSManagers.com) -
Invesco PowerShares a annoncé sa volonté d'élargir sa gamme d'ETF en Europe en développant des compétences dans le domaine des swaps. Celles-ci vont permettre à la société de gestion de reproduire des indices non réplicables selon la méthode de réplication physique habituelle.

Dans ce cadre, deux ETF axés sur les marchés émergents et à réplication physique vont être convertis en ETF à réplication synthétique :

. PowerShares Middle East North Africa NADSAQ OMX Fund (coté en France et Italie)

. PowerShares FTSE RAFI Emerging Markets Fund (coté en Italie, France, Allemagne et Suisse).

A compter du 5 janvier 2011, ces deux ETF seront donc en mesure de recourir aux instruments dérivés et reproduiront le rendement total de l'indice de référence uniquement par le biais de dérivés, c'est-à-dire en s'engageant dans des contrats d'échange (swaps) de gré à gré plutôt qu'en acquérant directement les titres, précise un communiqué.

Ces modifications doivent générer des réductions de coûts de gestion et améliorer la réplication des indices. En outre, comme les instruments dérivés garantissent un rendement total équivalent à celui de leur indice de référence, les fonds à réplication synthétique seront davantage en mesure d'enregistrer des performances similaires à celles de leur indice.

De fait, la commission de gestion annuelle maximum pour chaque fonds à réplication synthétique sera réduite. De 0,95 %, elle passera à 0,75 % pour PowerShares Middle East North Africa NADSAQ OMX Fund et de 0,85 % elle passera à 0,65 % pour PowerShares FTSE RAFI Emerging Markets Fund.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant