Invesco AM soigne les CGPI

le
0
(NEWSManagers.com) - Avec le récent lancement de deux fonds communs de placement diversifiés de droit français, EOS Réactif et Invesco Résilience (lire Newsmanagers du 23/01/2012), élaborés en partenariat avec des sociétés de conseil en allocation d'actifs et des conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI), Invesco Asset Management SA confirme que son activité de gestionnaire repose à la fois sur la clientèle des investisseurs institutionnels mais également sur celle des conseillers en gestion de patrimoine indépendants. Quant bien même les temps sont difficiles pour ces professionnels... " En 2011" , résume Nicolas Bouët, directeur général délégué d'Invesco AM SA, " les CGPI ont dû affronter la chute des actions, s'interroger sur l'avenir des fonds en euros, et tenir compte des interrogations sur la remise en cause des rétrocessions de commission."

Dans ce cadre, la société de gestion a donc cherché à réagir, avec l'élaboration de fonds dédiés. Un concept mettant en scène Invesco AM ainsi que des sociétés de conseil en allocation d'actifs et des cabinets indépendants de conseil en gestion de patrimoine. Dans la pratique, ces différents acteurs interviennent dans la composition du portefeuille élaboré en tenant compte des convictions de la société de gestion défendues par Bernard Aybran, directeur de la multigestion, et des attentes des investisseurs. " La rencontre a lieu au sein d'un comité de sélection" , précise Nicolas Bouët, " mais le mot de la fin reviendra toujours à Bernard Aybran dans la gestion." Dans un autre genre, la société de gestion a prévu que chaque fonds devra atteindre d'ici un an une taille critique : 10 millions d'euros minimum. " Pour des questions de rentabilité" , justifie Nicolas Bouët " sachant qu'il n'est pas prévu d'industrialiser cette activité. Nous cherchons plutôt à démontrer que nous pouvons répondre favorablement aux CGPI convaincus depuis Lehman Brothers en 2008 que l'allocation d'actifs est un métier difficile imposant de l'expérience et qu'elle est particulièrement importante..."

Reste que les produits " blancs" d'Invesco AM ne concurrenceront pas les produits de la société de gestion destinés aux CGPI. Notamment Invesco Multi Patrimoine composé jusqu'à 60 % en actions. " Et ils ne seront pas non plus commercialisés par nos services" , assure le responsable de la société de gestion, " mais via les plateformes sur lesquelles ils sont référencés."

En attendant, en termes de concurrence avec des produits de la maison, ces fonds devraient avoir fort à faire dans l'immédiat avec la nouvelle pépite de la gamme d'Invesco AM: le fonds IBRA (*). Ce fonds d'allocation d'actifs dont la méthologie a été pensée en 2006 aux Etats-Unis, dispose désormais d'un historique de plus de deux années. Avec en 2011 des performances de 11 % et une volatilité inférieure à 8 %. Résultat, le fonds qui a engrangé 30 millions d'euros entre fin août au moment de Patrimonia et le mois de décembre 2011, a enregistré 60 millions d'euros sur le seul mois de janvier ? issus de CGPI mais aussi de banquiers privés. S'agissant d'un fonds de droit luxembourgeois et vendu dans toute l'Europe, l'OPCVM affiche à fin janvier un encours de 725 millions d'euros.

(*) Invesco Balanced-Risk Allocation Fund

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant