Invasion de l'Irak en 2003 : Blair sévèrement mis en cause par le rapport Chilcot (partie 2)

le
0

Treize ans après la guerre en Irak, le rapport du Britannique John Chilcot sur le rôle de Londres été rendu public. Il dresse un bilan sévère de l'action du Premier ministre britannique de l'époque, Tony Blair, qui a suivi le Président américain George W. Bush sans se questionner sur sa politique, sans vérifier les informations des services de renseignement. Outre les 179 soldats britanniques tués, cette guerre en Irak a fait des milliers de victimes et a totalement déstabilisé ce pays.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant