Introductions en Bourse : multiplication des reports et annulations au deuxième trimestre

le
0
(NEWSManagers.com) - Des introductions en Bourse d'une valeur totale nettement supérieure à 8 milliards d'euros ont été reportées voire annulées sur les marchés boursiers du monde entier au cours du dernier trimestre, selon l'étude " IPO Watch Europe" de PwC. Durant cette période, de nombreuses entreprises désireuses de s'introduire en Bourse se sont finalement abstenues au vu des inquiétudes de plus en plus fortes quant à la croissance économique mondiale, en particulier en Chine, mais également en raison de la crise de la dette qui se poursuit dans la zone euro. Les indices de volatilité ont ainsi atteint leur plus haut niveau depuis novembre 2011.

Après un premier trimestre encourageant, l'activité a considérablement ralenti au cours du deuxième trimestre. En effet, les 80 opérations réalisées ont levé seulement 0,7 milliard d'euros, le nombre d'introductions et les fonds levés ont chuté respectivement de 40 % et 95 % en glissement annuel. Pour mémoire, au deuxième trimestre 2011, 134 opérations avaient généré 13,4 milliards d'euros (dont 6,9 milliards d'euros grâce à l'introduction en bourse de Glencore). Ce ralentissement résulte non seulement de la conjoncture difficile mais également du fait qu'un grand nombre d'entreprises ont reporté leur introduction de 6 à 12 mois en raison de la dégradation des conditions de marché qui a marqué le second semestre de 2011.

Le marché européen a été le plus durement touché parmi les principaux marchés et risque de demeurer atone pendant une bonne partie du second semestre en attendant un regain de confiance des investisseurs et des marchés. Seules trois introductions ont été réalisées à Paris au cours de ce trimestre, levant 42,8 millions d'euros, soit une hausse de 31 % en valeur par rapport au deuxième trimestre 2011 pour un volume équivalent, lorsque 3 introductions avaient levé 29,7 millions d'euros.

Aux Etats-Unis, le deuxième trimestre a bien démarré avec 27 introductions rien qu'au cours des deux premiers. Cependant, l'activité a stagné en mai en raison des inquiétudes sur les perspectives macroéconomiques. L'introduction en Bourse de Facebook a généré 12,5 milliards d'euros, portant ainsi à 16,5 milliards d'euros le total des fonds levés au deuxième trimestre 2012, soit une augmentation de 66 % en glissement annuel. Ce montant se classe en troisième position parmi les meilleurs résultats trimestriels enregistrés depuis 2007.

Les marchés asiatiques, en particulier celui de Hong Kong, ont été sensiblement affectés par un grand nombre de retraits d'introduction. Au cours du premier semestre 2012, 117 introductions ont été réalisées sur les marchés de la Grande Chine, levant ainsi 10,5 milliards d'euros, soit une chute de 49 % en volume et de 74 % en valeur par rapport à la même période l'année dernière (229 introductions pour un montant total de 40,2 milliards d'euros). A noter toutefois que le Malaysian Stock Exchange a été le théâtre de la deuxième introduction la plus importante de l'année après celle de Facebook, Felda ayant levé 2,4 milliards d'euros en juin 2012.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant