Intesa en négociations avancées pour céder sa filiale Setefi

le
0
    par Pamela Barbaglia 
    MILAN, 27 avril (Reuters) - Intesa SanPaolo  ISP.MI , la 
première banque de dépôt italienne, est en négociations avancées 
avec plusieurs acquéreurs potentiels pour céder sa filiale de 
paiements Setefi, valorisée à plus d'un milliard d'euros, a-t-on 
appris auprès de cinq sources. 
    Les spécialistes italiens des paiements Istituto Centrale 
della Banche Popolari (ICBPI) et SIA ont l'un et l'autre soumis 
des offres pour Setefi et une décision finale pourrait être 
annoncée dès la semaine prochaine, selon deux des sources. 
    La filiale gère les paiements électroniques de 15 millions 
de cartes de crédit, la plupart émises par Intesa. 
    Intesa et SIA n'ont pas souhaité commenter ces informations. 
Personne n'a pu être joint dans l'immédiat chez ICBPI. 
    Le prix d'un milliard, s'il est retenu, représenterait dix 
fois l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) de la filiale, ont 
noté deux sources. 
    En 2015, Setefi a traité 995 millions de transactions à 
partir de cartes de crédit pour un montant total de 68,9 
milliards d'euros. 
    Selon les sources, les fonds de capital-investissement CVC 
et Permira ont aussi regardé le dossier après avoir tenté l'an 
dernier de racheter ICBPI, finalement repris par un consortium 
comprenant Bain Capital, Advent et Clessidra. 
    Deux des sources ont cependant indiqué que CVC et Permira ne 
donneraient pas suite.  
    ICBPI, un fournisseur de services bancaires jusque-là 
contrôlé par les banques coopératives italiennes, les 
"popolari", a désormais les moyens de ses acquisitions mais 
Intesa ne veut pas désavantager SIA, dont elle détient près de 
4% du capital, selon les sources. 
    Les principaux actionnaires de SIA sont le fonds public FSI 
(Fondo Strategico Italiano), avec 49,48%, et le fonds 
d'infrastructures F2i avec 17%. 
    Le mois dernier, l'administrateur délégué de SIA, Massimo 
Arrighetti, a dit envisager une introduction en Bourse de la 
société à l'automne.  
    Selon les sources, SIA maintient ce projet d'introduction en 
Bourse mais ne le mènerait à bien qu'une fois finalisée une 
éventuelle acquisition de Setefi. 
    Setefi est présent en France, Allemagne, Autriche, Espagne, 
Royaume-Uni et Suisse, et a reçu l'autorisation d'opérer 
également en Grèce, au Portugal, en Belgique, en Bulgarie, à 
Chypre, en Croatie, au Danemark, en Estonie, en Finlande et en 
Irlande. 
 
 (avec Sophie Sassard à Londres et Massimo Gaia à Milan, 
Véronique Tison pour le service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant