Interview de TF1 : Mélenchon dénonce «un coup monté bidon»

le
2
Interview de TF1 : Mélenchon dénonce «un coup monté bidon»
Interview de TF1 : Mélenchon dénonce «un coup monté bidon»

C'est, selon lui, l'oeuvre de «complotistes du dimanche», «une nouvelle fable». Alors, Jean-Luc Mélenchon a pris la plume, ce mardi, pour livrer sa version des faits. Le coprésident du Parti de gauche (PG) revient sur la polémique entourant l'interview qu'il a accordée dimanche à TF1 et réfute tout «montage».

Accusations de mise en scène

Réalisée en direct de l'avenue des Gobelins à Paris vers 13h05, un peu avant le début de la manifestation du Front de gauche contre l'injustice fiscale, prévu à 13h30, elle montrait Jean-Luc Mélenchon campé devant de nombreux manifestants agitant des drapeaux. Or, une photo prise d'un balcon, par un journaliste de France 24, montre que ce groupe isolé n'était là que pour le décor. Les accusations de mise en scène fusent.

«Encore un coup monté bidon», réplique Jean-Luc Mélenchon sur son blog, ce mardi, égratignant au passage le journaliste de France 24, «un glandeur, un vrai», clame-t-il. De toute façon, le coprésident du PG assume. Il en veut pour preuve que son parti a été le premier à tweeter une photo de la scène. «La révélation n'en est pas une», balaie-t-il.

Dans quelques instants, @JLMelenchon est sur #TF1. Nous live-tweeterons. #RévolutionFiscale #Bercy pic.twitter.com/jHCpm877DC? Parti de Gauche (PG) (@LePG) December 1, 2013

«Oui, on vient faire nombre»

Le tribun de la présidentielle 2012 se livre à un making-off. Oui, «l'interview a lieu une demi-heure avant l'heure officielle de la marche, une heure avant son départ», «à deux cent mètres de la tête du cortège, dans une rue parallèle». Il l'avoue : «Où est mon intérêt de parler devant une rue vide ? Vous croyez que nous ne regardons pas la télé ? Notre méfiance est donc totale à propos des images qui vont être diffusées.»

Alors assume-t-il, «oui, on vient faire nombre». Rien que de «très banal», selon Jean-Luc Mélenchon, que «les militants se groupent ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • patr.fav le mardi 3 déc 2013 à 17:43

    36000 euros par mois voleur et usurpateur et manipulateur !!!!!!

  • M3155433 le mardi 3 déc 2013 à 17:35

    Mélanchon honnete politicien , comme ce métier le veut , a déclaré 100 000 manifestants , alors que la police n'en a compté que 7 000....!! Il peut toujours noyer le poisson en affirmant un coup monté de Valls avec des ordres aux policiers , les manifs sur Paris sont filmées , qu'il demande le visionnage et comptage si il met en doute le rapport des RG . Faire confiance a Melanchon.... on aura tout vu !