Interview de Jean-Pierre Roturier, président d'Euromedis.

le
0

(CercleFinance.com) - Président d'Euromedis Groupe, Jean-Pierre Roturier s'est confié à notre rédaction, quelques semaines après la publication des résultats de la société au titre du premier semestre.

Cercle Finance: Vos comptes semestriels ont révélé un recul de la rentabilité. Quelles sont les causes de cette érosion ?

Jean-Pierre Roturier: En 2014/2015, pour les produits à marque propres, le marché a connu un effondrement des prix des matières premières. Il a fallu répercuter celui-ci à nos clients hospitaliers, qui représentent 55% du chiffre d'affaires à Marques Propres.

Simultanément, du 1er août au 31 décembre 2015, nous avons connu une forte appréciation du dollar, qui est notre monnaie d'achat. Les prix hospitaliers étant fermes sur l'année civile, nous n'avons pu répercuter cette hausse qu'au 1er janvier 2016.

La perte de marge brute pour cette division s'est avérée forte sur le premier semestre, à 29,5% contre 37%, et explique l'essentiel de la baisse de la marge Brute du groupe sur la période.

C.F.: S'agit-il selon vous d'une situation temporaire ou la rentabilité est-elle amenée à rester moins importante au cours des prochains mois ?

J-P.R.: La remontée des marges sera progressive à compter du 1er janvier 2016 et sera déjà très sensible sur le second semestre 2015/2016. Nous anticipons une marge brute comprise entre 39 et 39,5% sur l'ensemble de l'exercice.

C.F.: Quels sont les principaux pays dans lesquels Euromédis est aujourd'hui implanté ?

J-P.R.: Notre chiffre d'affaires export se répartit entre l'Europe, qui représente 40% des revenus totaux, et l'Afrique Noire et l'Afrique du Nord pour 60%.

Les 3 pays où nous travaillons le mieux en Europe sont la Belgique, l'Italie et l'Angleterre, qui à eux 3 représentent 70% du ventes en Europe.

C.F.: Quels marchés ambitionnez-vous de conquérir au cours des prochains mois ?

J-P.R.: Nous prévoyons le développement de l'Europe de l'Est, l'entrée sur le marché allemand, une augmentation sensible du marché anglais et enfin un fort développement sur les pays du Maghreb (Tunisie et Algérie).

C.F.: Les revenus provenant du segment 'Distribution' se sont inscrits en hausse de 6,6% au titre du semestre écoulé. Quelles sont les principales raisons de cette bonne dynamique ?

J-P.R.: 2 raisons expliquent cette dynamique : d'une part la résultante de la performance obtenue sur le marché des Ephad pour Paramat et la mise en place de la nouvelle équipe pour les activités distribution auprès de toutes collectivités médicales ; et d'autre part, pour Biomat, la signature d'un nouveau marché en Aquitaine pour le bloc opératoire d'un montant de 800.000 euros sur l'année 2015/2016.

C.F.: Vous avez évoqué, d'ici l'été prochain, 'la finalisation de plusieurs dossiers représentant un chiffre d'affaires d'environ 20 millions d'euros'. Faut-il comprendre par là que des opérations de croissance externe sont en cours d'examen ?

J-P.R.: 6 opérations sont actuellement en cours d'examen. Nous avons très bon espoir de concrétiser 50% de ces opérations avant la fin de l'exercice, soit d'ici le 31 juillet prochain.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant