Interview de Grégory LE BLAN, Directeur d'Intergestion Diffusion, filiale du groupe Promogere-Intergestion chargée de promouvoir l'offre du groupe

le
0
Primaliance : En deux mots, présentez-nous le groupe Promogere-Intergestion

Grégory LE BLAN : Le groupe Promogere-Intergestion est un groupe immobilier indépendant spécialisé depuis plus de 20 ans dans la gestion de fonds (SCPI et SCI) via sa filiale Intergestion et le pilotage d’opérations de rénovation lourde.

Avec plus de…0 millions d’euros sous gestion et plus de 130 000 m2 réalisés, optimiser l’immobilier en centre ville est donc la marque de fabrique du groupe.

 

Primaliance : La fin de l’année approchant, quelle est votre offre à dominante fiscale ?

Grégory LE BLAN : Tout d’abord l’âme d’Intergestion, la SCPI Malraux, ou le caractère en cœur de ville !

La nouvelle SCPI Malraux Pierre Investissement, millésime n° 7, se veut une alternative sécurisante aux placements défiscalisant de type « one shot ».

 

Primaliance : Nous souhaitons en savoir un peu plus…

Grégory LE BLAN : Outre la fiscalité avantageuse délivrée dès l’année de la souscription, ce véhicule se positionne exclusivement dans les secteurs sauvegardés des moyennes et grandes villes et présente donc une certaine sécurité dans l’investissement.

L’immeuble acquis à réhabiliter existe déjà et se trouve le plus souvent placé en hyper centre de la commune. Des appartements de charme rénovés couplés le plus souvent à un pied d’immeuble commercial permettront donc de bénéficier de revenus fonciers récurrents.

La réduction de 23,4% de l’impôt sur le revenu sera donc un plus non négligeable, mais le souscripteur sera surtout détenteur de parts investies dans du résidentiel haut de gamme et du commerce de proximité.

 

Primaliance : À quel type de contribuable s’adresse Pierre Investissement 7 ?

Grégory LE BLAN : La SCPI est accessible à partir de 16 000 euros et plafonnée à un investissement annuel maximal de 152 000 euros, plafond de la souscription pour bénéficier à plein de la réduction d’impôt au titre de la loi Malraux.

 

Primaliance : Dans l’offre abondante de SCPI SCELLIER, en quoi votre gamme se démarque-t-elle de la concurrence ?

Grégory LE BLAN : En 2010, la SCPI RENOVALOR 2, dédiée à l’investissement de centre ville en rénovation a connu en effet un vif succès.

Comme à son habitude, le groupe a donc choisi en 2011 de se démarquer une nouvelle fois de ses confrères en se concentrant d’abord sur son savoir-faire : le Centre Ville.

Outre des investissements dans l’immobilier neuf classique, principalement acquis auprès de grands noms de la profession comme VINCI IMMOBILIER, la SCPI RENOGREEN concentrera son investissement autour de deux thématiques complémentaires : Les bâtiments « basse consommation » et la transformation de bureaux en logement.

En effet, ces dernières années, de nombreux bâtiments à usage de bureaux bien placés sont devenus obsolètes. Les locataires sont donc aux abonnés absents et l’immobilier se dégrade fortement et nuit à l’environnement immédiat.

La démarche de Rénogreen n’est donc pas purement fiscale, mais se veut économique et responsable :

Les bureaux obsolètes peuvent permettre d’obtenir des prix de sorties raisonnables après transformation en plein centre ville, ce que l’investissement pur dans le neuf n’offre que très rarement. La transformation de bureaux en logement respectant les normes BBC sous le régime de la VEFA est un très bon outil pour verdir les centre villes et recycler les bâtiments dégradés.

Si on souhaite pousser le raisonnement, nous sommes le premier concepteur de SCPI hybrides mariant les investissements dans l’ancien et le neuf.

 

Primaliance : Quels sont vos projets d’avenir ?

Grégory LE BLAN : Le premier n’en est plus un, le groupe vient d’ouvrir la collecte de sa première SCPI de rendement, CRISTAL RENTE ! Pas moins de deux innovations dans ce nouveau véhicule :

- Des actifs performants et diversifiés en centre ville comme la résidence gérée d’occasion (étudiants, affaires), les lots de parkings ou les murs de boutique.

- Des frais adaptés à la taille des souscriptions.

Deuxième sujet de taille, Intergestion brigue le statut de société de gestion de portefeuille pour début 2012, évolution permettant de proposer bientôt une offre OPCI.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant