Interventions en Afrique : l'armée française va déployer ses drones

le
0
Interventions en Afrique : l'armée française va déployer ses drones
Interventions en Afrique : l'armée française va déployer ses drones

La Direction générale de l'armement a reçu mercredi, aux Etats-Unis, les deux premiers drones de surveillance américains Reaper dont l'achat a été décidé au printemps par le ministère français de la Défense. L'armée a procédé à la réception du premier «système français», composé de deux engins aériens, d'une station au sol et de la documentation nécessaire à sa maintenance.«La phase suivante c'est le transport vers le Sahel», où les deux drones seront acheminés directement, a souligné Antoine Torres, ingénieur à la délégation à l'armement.

Les Drones en route pour le Mali

«Les drones dont nous avons fait l'acquisition seront en fonction à la fin de cette année en Afrique, au Sahel, c'est là leur principale mission», a assuré pour sa part ce jeudi le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, sur Europe 1. Les drones MALE (moyenne altitude longue distance) sont des appareils de reconnaissance sans pilote. Une fois déployés au Sahel, ces deux premiers Reaper fabriqués par la société américaine General Atomics renforceront la capacité de surveillance et de renseignement des forces françaises déployées en Afrique.

VIDEO. L'achat de 16 drones par l'armée française.

Des essais en vol du premier système ont lieu depuis octobre en Californie et au Texas. C'est «l'aboutissement d'un processus d'acquisition», conduit notamment grâce à «la réactivité des autorités américaines», a souligné la DGA. Afin que l'armée de l'air soit en mesure de les mettre en ?uvre, le plus tôt possible, 3 équipages de l'escadron de drones 1/33 «Belfort» de la base aérienne 709 de Cognac étaient en formation.

Un programme européen de drones, le projet Neuron, existe mais n'est pas encore opérationnel. Développé par Dassault. «C'est le projet les plus avancé technologiquement», indique-t-on chez Dassault Aviation, où l'on prend soin de préciser que les drones en série ne voleront pas ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant