Interprètes afghans de l'armée française: vers une solution ?

le
1

700 civils, pour la plupart Afghans, ont travaillé avec les forces françaises en Afghanistan de 2002 à 2014, en particulier des interprètes. Souvent perçus comme des traîtres et menacés au quotidien, ils cherchent par tous les moyens à gagner leur visa pour la France mais pour le moment, seuls 73 ont obtenu le précieux sésame. Durée: 02:50

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8325210 le jeudi 30 avr 2015 à 19:04

    Ont-ils travaillé pour nous? Avons-nous eu besoin d'eux? Les avons-nous utilisés? Laisserons-nous se répéter le peu glorieux épisode des Harkis 50 ans plus tard? Si jamais c'était le cas, ce serait une incitation pour les peuples du monde entierà ne plus jamais accorder leur confiance aux anciennes puissances coloniales qui décidément n'apprendront jamais rien.C'est naturellement une question humanitaire, mais pas seulement.