Interpol doute de la piste terroriste pour l'avion malaisien

le
0
VASTES RECHERCHES POUR RETROUVER LE BOEING DE MALAYSIA AIRLINES
VASTES RECHERCHES POUR RETROUVER LE BOEING DE MALAYSIA AIRLINES

LYON (Reuters) - Interpol a émis mardi des doutes sur la piste terroriste dans l'enquête sur la disparition du Boeing malaisien et annoncé que deux passagers détenteurs de passeports volés à des ressortissants italien et autrichien avaient utilisé des passeports iraniens dans un vol précédent.

Le Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines a disparu des écrans radars samedi une heure environ après son décollage de la capitale malaisienne à destination de Pékin. Il avait à son bord 239 personnes, dont quatre Français.

"Plus nous recevons d'informations, plus nous sommes enclins à conclure que ce n'est pas un incident terroriste", a dit lors d'une conférence de presse le secrétaire général de l'organisation de coopération policière basée à Lyon, Ronald K. Noble.

Selon lui, deux détenteurs de passeports iraniens utilisés pour un vol entre Doha et Kuala Lumpur ont ensuite utilisé des passeports volés à des ressortissants italien et autrichien pour le vol Kuala Lumpur-Pékin.

La police de Thaïlande, pays où les documents d'identité avaient été dérobés, pense, comme son homologue malaisienne, que les deux hommes qui voyageaient avec des passeports volés à bord du Boeing 777 n'avaient rien à voir avec le terrorisme, les premiers éléments laissant penser qu'ils étaient plutôt en quête d'asile dans un pays tiers.

(Catherine Lagrange, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant