Interpellations dans les milieux djihadistes en Belgique

le , mis à jour à 21:56
0

(actualisé avec précisions du parquet) BRUXELLES, 8 juin (Reuters) - La police belge a interpellé lundi plusieurs militants islamistes présumés, tchétchènes pour la plupart, dans le cadre de deux enquêtes sur des réseaux djihadistes, mais aucun élément ne semble accréditer l'hypothèse de la préparation d'un attentat, a dit la justice. Le coup de filet, qui a donné lieu à 21 perquisitions, a visé deux groupes, l'un basé sur la côte, l'autre autour de la ville universitaire de Louvain. "Les différentes perquisitions n'ont pas donné jusqu'à présent d'éléments susceptibles de confirmer les indices initiaux de la préparation d'un attentat en Belgique" dit le parquet dans un communiqué. La justice avait dans un premier temps annoncé la mise en détention de 16 suspects avant de préciser que seulement deux personnes soupçonnées d'avoir des connexions en Syrie ont été placées en détentions tandis que les autres ont été remises en liberté après avoir été interrogées. L'enquête sur ce projet présumé a démarré en janvier dernier, après l'interception de communications sur le service de messagerie WhatsApp, avec l'aide des autorités américaines. L'autre enquête a été lancée en février après le retour de Syrie d'un militant soupçonné d'avoir combattu aux côtés des djihadistes. Blessé, il était revenu en Belgique pour y être soigné. Le parquet a précisé que l'opération policière avait été coordonnée en raison de contacts entre les deux groupes, dont les membres se sont entraînés en Syrie, en Tchétchénie et en Afghanistan. Le 15 janvier dernier, deux djihadistes présumés ont été abattus à Verviers, dans l'est de la Belgique, lors d'une opération de la police contre un groupe islamiste qui s'apprêtait, selon le parquet, à lancer des attaques terroristes de grande envergure". ID:nL6N0UU51W (Robert-Jan Bartunek; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant