Interparfums veut tourner la page Burberry par des acquisitions

le
0

PARIS (Reuters) - Interparfums, qui a publié un résultat net en hausse de 11% au premier semestre, entend tourner la page Burberry en mettant le cap sur des acquisitions.

Le concepteur de parfums va perdre à la fin de l'année sa licence avec le groupe de luxe britannique et se voir ainsi amputé de plus de la moitié son chiffre d'affaires.

La fin du contrat avec Burberry se fera cependant au prix d'une importante compensation financière pour Interparfums (180 millions d'euros), lui permettant de procéder à des opérations de croissance externe.

"Interparfums disposera de moyens substantiels pour mener une ou plusieurs acquisitions de marques, en propre ou en licence", souligne Philippe Santi, directeur général délégué de la société, dans un communiqué.

Au premier semestre, Interparfums a vu son résultat opérationnel augmenter de 12% à 29,2 millions d'euros et son résultat net de 11% à 18,9 millions.

Fin juillet, la société avait relevé son objectif de chiffre d'affaires pour 2012 à 420 millions d'euros, contre 400 millions auparavant, après avoir vu ses ventes progresser de 28% à 209 millions au premier semestre grâce notamment aux licences Montblanc, Jimmy Choo et Boucheron.

Pour alléger le poids de Burberry, Interparfums poursuit depuis plusieurs années une stratégie de diversification de son portefeuille de marques. Il a acquis pas moins de cinq licences en l'espace de deux ans (Jimmy Choo, Montblanc, Boucheron, Balmain et Repetto, dont le premier jus est prévu pour 2013). Il est aussi propriétaire des parfums Lanvin.

En Bourse, le titre a clôturé lundi à 18,08 euros.

Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant