Interparfums : un analyste en soutien

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Exane a titré laconiquement sa note sur Interparfums : «Mieux tout seul.» L'allusion vise le contrat de licence avec Burberry qui aura représenté la moitié des ventes 2012 du parfumeur mais prend fin en janvier prochain.

Le courtier fait remarquer qu'hors Burberry, les ventes ont progressé de 30% entre 2009 et 2012, grâce au succès des contrats de licence avec Lanvin, Montblanc et Jimmy Choo. Les marquent Boucheron, Balmain, Lagerfeld et Repetto figurent parmi les espoirs 2013.

Certes, souligne à juste titre l'analyste d'Exane, la perte du contrat Burberry ne va pas aider la rentabilité d'Inter Parfums en 2013, un exercice déjà grevé par les coûts de lancements de nouveaux produits. L'intermédiaire pense que la marge d'exploitation de l'an prochain devrait revenir de 12,5% (estimé) à 11%. Cette déception sera vite éclipsée, pense l'analyste, par les nouvelles licences entrées dans le portefeuille, Lagerfeld notamment.

Le retour à une marge de 13% d'ici à cinq ans lui paraît donc très probable. La société n'est pas non plus démunie de moyens, avec une trésorerie nette de 200 millions d'euros, après versement par Burberry d'une indemnité de 181 millions d'euros, le tout équivalant à 40% de la valeur de la société en Bourse.

Exane est passé de «neutre» à «surperformance» sur le titre et a relevé à 24 euros son objectif de cours de la valeur, un niveau qui fait ressortir à 9,5 fois le montant de la valeur économique (dette et capitalisation boursière) rapportée au résultat d'exploitation 2013 d'Interparfums, son niveau historique moyen.

Achetez.

Les cours d'Interparfums en direct

Toutes les valeurs en vue

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant