INTERPARFUMS signe une belle fin d'année

le
0

(AOF) - Thank you Jimmy ! Grâce au lancement réussi des parfums Jimmy Choo Illicit et JC Man aux Etats-Unis, Interparfums a vu ses ventes bondir au quatrième trimestre de 8% en données publiées et grimper de 3,4% à taux de changes constants, à 327,4 millions d'euros. Résultat, sur l'année, son chiffre d'affaires atteint 327,4 millions (+2% à changes constants), un chiffre supérieur à sa prévision de 320 millions maximum communiquée en novembre dernier. Fort de cette performance, le groupe a relevé sa prévision de marge opérationnelle annuelle, attendu entre 12 et 13% contre de 11 à 12% précédemment.

Le concepteur de parfums sous licence table aussi sur les effets positifs de la hausse du dollar sur la marge brute et sur la maîtrise de ses dépenses publicitaires.

Le groupe a également confirmé son objectif 2016 d'atteindre un chiffre d'affaires de 340 millions d'euros, soutenu par Montblanc, sa première marque, et le lancement d'un premier parfum féminin pour Coach, attendu en septembre.

En Bourse, les investisseurs ont bien accueilli cette publication meilleure que prévu. Le titre gagne en effet 3,89% à 22,15 euros.

Les analystes ont également salué la performance du groupe dans un environnement économique pourtant incertain.

Selon une source de marché, Kepler Cheuvreux a confirmé sa recommandation d'Achat et son objectif de cours de 27 euros sur la valeur. Le broker a salué la belle fin d'année du groupe réalisée grâce à Jimmy Choo.

Les parfums du chausseur ont réalisé la meilleure performance de l'année (+41%) devant Boucheron (+27%) et Montblanc (+6%). En revanche, Repetto (-14%) et Karl Lagerfeld (-43%) sont des motifs de déception. Concernant ce dernier, le PDG Philippe Benacin a d'ailleurs reconnu à la presse que la "mayonnaise n'avait pris".

Kepler Cheuvreux table sur un retour à une solide croissance des revenus du groupe à périmètre constant grâce à son portefeuille riche de nouvelles fragrances de marques fortes et à la consolidation de Rochas et de Coach.

De son côté, Gilbert Dupont a indiqué que la réunion organisée par le groupe après cette publication avait conforté son opinion positive. 2016 devrait être une année de transition, marquée par la consolidation en année pleine et le repositionnement de Rochas ainsi que les premières ventes de Coach dans un marché compliqué.

Selon le courtier, le marché devrait bien accueillir la possibilité d'un relèvement prochain de l'objectif de chiffre d'affaires annuel.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant