Interparfums: bientôt des perspectives à horizon 2017.

le
0

(CercleFinance.com) - Interparfums est sans conteste une belle histoire boursière dont ses actionnaires de long terme n'ont pas à se plaindre. Son cours actuel n'est pas loin du sommet historique de 27,55 euros atteint en séance le 13 avril 2015, et le milliard d'euros de capitalisation est à portée.

Certains se souviendront peut-être que le cours d'Interparfums a dépassé les 30 euros ces dernières années. Oui, mais en fait pas vraiment : Interparfums a l'habitude d'augmenter chaque année le nombre des actions formant son capital de l'ordre de 10% en attribuant, courant juin le plus souvent, une action gratuite à raison de dix détenues. Ce qui entraîne mécaniquement un retraitement de l'historique des cours (dans le sens d'une dilution) après chacune de ces opérations.

Si l'on veut reprocher quelque chose au groupe, on pourra éventuellement se rabattre sur la faiblesse relative du flottant de cette belle ' midcap ' de croissance dont la valeur boursière dépasse 900 millions d'euros. En effet, Interparfums SA, la société cotée à Paris (depuis 1995, au Second marché) est in fine une filiale à 72,8% de sa maison mère américaine, Interparfums Inc., également ' listée ' à Wall Street (depuis 1988) et dont le périmètre comprend d'autres licences, en plus et en dehors de ses titres Interparfums SA.

Pourquoi la bonne orientation récente du titre ? Car la croissance accélère. Le 25 octobre, Interparfums SA a relevé de 340 à 350 millions d'euros l'estimation de son CA pour l'ensemble de l'année 2016, grâce notamment à la nouvelle licence Coach.

Progressivement, la perte de la licence Burberry, en portefeuille depuis 1993 et qui représentait ans environ la moitié de l'activité, s'éloigne. Les ventes du groupe ont culminé en 2012 à 445,5 millions d'euros, dernière année où Burberry fut consolidé sur la totalité de l'exercice. Avant de tomber à 297 millions en 2014.

Dans l'intervalle, Interparfums en a profité pour récupérer environ 200 millions d'euros de cash de Burberry qu'il a notamment utilisé pour acquérir en propre (et non sous le régime de la licence) la marque Rochas. De plus, grâce à la santé de ces licences phares, Montblanc et Jimmy Choo, il remonte la pente. Et Coach est maintenant de la partie.

Bref, après 327,4 millions d'euros en 2015, son CA devrait selon le consensus atteindre 356 millions en 2016. Et après ? Les 450 millions ne sont pas encore à portée, mais ils se rapprochent : le consensus anticipe des facturations de 392 millions l'année prochaine.

La direction d'Interparfums permettra sans doute d'affiner ce chiffre, puisqu'elle présentera ses objectifs 2017 le 8 novembre prochain. A suivre.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant