Internet séduit les beaux-parents

le
0
Le statut du beau-parent, absent des programmes des candidats à l'Élysée, semble aujourd'hui oublié.

Après avoir fait parler de lui lors de la présidentielle de 2007 et même pris corps dans un projet de loi en 2009, le statut du beau-parent, absent des programmes des candidats à l'Élysée, semble aujourd'hui oublié.

Pour autant, l'intérêt marqué des familles recomposées pour sa création demeure. Un sondage Ifop de mars dernier montre que 83 % des Français (plus de 8 sur 10) sont favorables à sa création, soit une proportion en nette hausse par rapport à celle mesurée il y a quatre ans (67%).

Surfant sur ces interrogations, le Web multiplie depuis quelques mois les sites dédiés. Portails, espaces communautaires, sites collaboratifs de beaux-parents... Chacun s'escrime à conseiller et informer sur les points de droit et les responsabilités, et à favoriser aussi l'échange entre ces familles où vivent plus de 2 millions d'enfants.

Le dernier-né de la Toile, BeauxParents.fr, veut ainsi rompre l'isolement des «grands oubliés des mutations familiales» en leur d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant