Internet : quand Facebook et Twitter recalaient les créateurs de WhatsApp

le
0
Internet : quand Facebook et Twitter recalaient les créateurs de WhatsApp
Internet : quand Facebook et Twitter recalaient les créateurs de WhatsApp

Leur destin est incroyable. Jan Koum et Brian Acton, les créateurs de l'application de messagerie instantanée WhatsApp rachetée mercredi 19 milliards (environ 14,5 milliards d'euros) par Facebook, sont aujourd'hui milliardaires. Mais avant de fonder leur entreprise en 2009, les deux hommes ont connu des parcours sinueux, désormais couronnés de succès 

Jan Koum, né en Ukraine dans une famille juive très pauvre, émigre aux Etats-Unis avec sa mère dans les années 1990, à l'âge de 16 ans, pour fuir les tactiques oppressives et antisémites de la police ukrainienne. Les premiers temps sont difficiles et ne correspondent pas vraiment à l'image standard du rêve américain: Jan Koum, enfant turbulent, va à l'école avec des cahiers et des stylos datant de l'époque soviétique, amenés par sa mère qui voulait ainsi faire des économies sur l'achat des fournitures scolaires.

Pour se nourrir, le jeune homme et sa mère font la queue afin de récupérer des bons alimentaires. Sa mère cumule les petits boulots de babysitter et Jan gagne quelques cents en faisant le ménage dans une petite épicerie locale. Quand sa mère est atteinte d'un cancer, la famille bénéficie d'indemnités pour personnes handicapées, selon le magazine Forbes.

Ils lancent WhatsApp après un voyage en Amérique du Sud

Jan Koum a appris l'informatique et s'est formé sur les réseaux en achetant des manuels dans un magasin de livres d'occasion. Il intègre une université de la Silicon Valley et travaille pour une société de sécurité informatique quand il rencontre, en 1997, Brian Acton, avec qui il fondera plus tard WhatsApp. Brian Acton travaille alors pour Yahoo!.

Les deux hommes deviennent de bons amis et quand la mère de Jan Koum meurt des suites de son cancer en 2000, Brian Acton prend sous son aile le jeune homme qui choisit finalement de rejoindre lui aussi Yahoo! au lieu de poursuivre ses études à l'université. Selon la rumeur, Brian Acton aurait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant