Internet pour détecter les effets secondaires

le
0
Les informations véhiculées via les moteurs de recherche sont utilisables pour améliorer la pharmacovigilance.

Les scandales sanitaires récents comme l'affaire du Mediator ont mis en avant les failles du système de pharmacovigilance en France. Devant l'insuffisance des informations remontées par les professionnels de santé, il paraît de plus en plus pertinent de solliciter l'avis des patients, les plus à mêmes de remarquer les effets indésirables d'une molécule au quotidien. Les moteurs de recherche et les forums Internet spécialisés apparaissent à ce titre comme une mine infinie de renseignements à explorer, au point que des entreprises se sont déjà lancées dans la commercialisation des données qu'elles en tirent.

L'intérêt de la méthode a été vérifié par une équipe de chercheurs américains. À l'aide d'un programme de surveillance de la navigation Internet, ils ont décrypté les recherches de 6 millions d'internautes sur les moteurs Google, Bing et Yahoo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant