Internet: la dernière offre de Free induit en erreur, selon l'Arcep

le
1
Internet: la dernière offre de Free induit en erreur, selon l'Arcep
Internet: la dernière offre de Free induit en erreur, selon l'Arcep

L'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) a estimé mardi que les performances promises par l'offre internet dévoilée un peu plus tôt par l'opérateur Free, étaient "de nature à induire en erreur les utilisateurs".Mardi matin, dans un communiqué, Free a annoncé "révolutionner le très haut débit" en proposant à certains de ses abonnés "le débit en fibre optique le plus rapide en Europe sans changer de prix".Le groupe annonçait ainsi qu'il "augmentait le débit fibre optique de ses abonnés Freebox Revolution à 1 gigabit/seconde en réception, et 200 megabits/seconde en émission", une hausse de débit qualifiée "d'automatique"."Sauf à ce que Free ait massivement investi, en août et septembre 2013, dans l?amélioration de ses capacités d?interconnexion, ses annonces de ce jour ne correspondent pas à l?expérience des utilisateurs qui visionneront des vidéos en ligne", souligne l'Arcep.En effet, l'autorité estime qu'un tel débit est "tributaire non seulement du dimensionnement du réseau d?accès sur lequel Free communique aujourd?hui, mais dépend aussi du dimensionnement de l?ensemble de son infrastructure (collecte, interconnexion?)".Autre annonce du communiqué de Free mardi matin, la promesse "pour ses abonnés ADSL éligibles" de bénéficier "pour le même prix" de la technologie VDSL2, qui permet d'avoir un internet plus rapide depuis le réseau cuivre classique.Free a illustré son communiqué par une courbe de débits culminant à 100 megabits/seconde, selon des "tests en laboratoire", est-il indiqué."Au lieu de communiquer sur des résultats en laboratoire, Free pourrait faire état des résultats obtenus lors des pré-déploiements grandeur nature du VDSL en Dordogne et en Gironde", estime l'Arcep."De tels résultats purement théoriques ne correspondent pas à des services pouvant être effectivement offerts au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dupon666 le mardi 1 oct 2013 à 20:49

    l'ARCEP devrait plutot s'occuper des arnaques payantes avant de s'attarder sur celles qui sont gratuites