Internet en Chine: reprise en main des réseaux sociaux

le
0
Internet en Chine: reprise en main des réseaux sociaux
Internet en Chine: reprise en main des réseaux sociaux

Les autorités chinoises commencent à récolter les fruits de leur campagne musclée de remise au pas des réseaux sociaux: nombre de blogueurs, à commencer par les plus incisifs et les plus suivis, modèrent désormais leurs commentaires, effrayés par la répression en cours.Tout en maintenant une lourde censure de la Toile, le Parti communiste chinois (PCC) s'est en effet lancé dans une bataille pour le contrôle de l'opinion sur l'internet, ciblant l'influence "négative" pour la société et le pays qu'auraient certains blogueurs.Cette bataille a été lancée au mois d'août par le président Xi Jinping en personne, lors d'une "conférence sur la communication et l'idéologie" durant laquelle il s'en serait pris aux valeurs occidentales, jugeant que c'est désormais sur internet que se livre "l'essentiel des batailles idéologiques", selon la presse chinoise.Les responsables de la propagande ont été appelés à "former une armée puissante (...) capable d'occuper le terrain des nouveaux médias", et les journalistes chinois priés de suivre des formations au "marxisme"."L'internet est rempli d'une foule d'informations négatives et de voix critiques qui répètent que le gouvernement agit mal", a averti la revue du PCC "Chercher la Vérité".Résultat: une vague d'arrestations de centaines de cybermilitants et "lanceurs d'alerte", généralement accusés d'avoir "inventé et colporté des rumeurs".Une loi a même été promulguée à cet effet, selon laquelle un internaute auteur d'un message jugé diffamatoire et republié au moins 500 fois encourt désormais jusqu'à trois ans de prison.Il suffit par ailleurs qu'un microblog jugé offensant soit vu par 5.000 personnes pour que son auteur risque également d'être écroué."Tout cela génère de la pression et une atmosphère de peur", souligne Xie Wen, un des pionniers de l'internet chinois, ancien ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant