"Internet des objets" : 38 milliards d'appareils connectés en 2020

le
0
"Internet des objets" : 38 milliards d'appareils connectés en 2020
"Internet des objets" : 38 milliards d'appareils connectés en 2020

On recense déjà plus de deux "smart appareils" connectés au web par personne dans le monde. Ce n'est qu'un début...L'"Internet des objets" (Internet of Things ou IoT) n'en est peut-être qu'à ses balbutiements côté consommateurs, côté business, d'infinies possibilités sont explorées, comme le montrent les nouvelles données fournies par Juniper Research. Si bien que le réseau d'appareils devrait croître de 285% d'ici les cinq prochaines années.

Pour le moment, les secteurs qui accordent le plus de crédit à cette connectivité accrue sont le tourisme, le transport et l'hôtellerie, ainsi que les services financiers et bancaires.

Les données de Tata Consulting Services publiées ce mois-ci montrent que 79% des entreprises internationales développent des initiatives Internet of Things afin de mieux cerner et répondre aux besoins des clients. Ce sont cependant bien les entreprises des secteurs mentionnés plus haut qui ouvrent la voie en investissant dans la recherche et le développement de solutions IoT.

Par exemple, un nombre croissant de compagnies aériennes investissent dans des balises technologiques capables d'envoyer des informations (changement de portes d’embarquement, indications pour retrouver le carrousel à bagages, offres de duty free etc…) en push vers le smartphone des voyageurs. Dans un rapport SITA daté du 20 juillet, on découvre que 44% des compagnies aériennes cherchent à utiliser des balises afin d'améliorer leurs services d'ici 2018 -- ce qui représente un bon de +9% par rapport à l'année précédente.

En revanche, les appareils et les systèmes directement destinés aux particuliers n'en sont qu'à leurs débuts. De nombreux problèmes doivent être résolus pour que les pistes soient explorées aussi allégrement que par les industries.

Le défi de la compatibilité

L'un des plus grands obstacles reste l'interopérabilité. Les nouveaux appareils ne sont pas compatibles avec les produits ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant