Internet: décès de Ray Tomlinson, inventeur de l'e-mail

le
0
Internet: décès de Ray Tomlinson, inventeur de l'e-mail
Internet: décès de Ray Tomlinson, inventeur de l'e-mail

Inventeur de l'e-mail, l'informaticien américain Raymond Samuel Tomlinson est décédé samedi à 74 ans, laissant en héritage un nouveau mode de communication devenu universel.Point final pour l'auteur du premier e-mail de l'histoire: Ray Tomlinson, qui avait écrit le premier message électronique en 1971, s'est éteint, a indiqué son employeur, l'entreprise américaine de défense Raytheon, sans préciser la cause de sa mort."Véritable pionnier de la technologie, Ray est l'homme qui a inventé l'e-mail au tout début des ordinateurs connectés", a rappelé la firme dans un communiqué."Son travail a changé la façon dont le monde communique et pourtant, malgré toutes ses réussites, il est resté humble, gentil et généreux de son temps et de ses talents. Il manquera à tous", a ajouté Raytheon.L'un des pères fondateurs d'Internet, Vinton Cerf, co-créateur des protocoles de transferts de données électroniques TCP/IP, aujourd'hui vice-président chez Google, s'est également ému sur sa page Facebook de cette "très triste nouvelle".Internet "a perdu un de ses véritables pionniers", a pour sa part réagi l'Internet Society, association américaine faisant office d'autorité morale et technique au niveau mondial.Né en 1941 dans la petite ville d'Amsterdam, à 250 kilomètres au nord de New York, Ray Tomlinson était diplômé du prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT).Il avait conçu le programme permettant d'envoyer un message d'un ordinateur à un autre alors qu'il travaillait sur Arpanet, le réseau réservé aux chercheurs et aux militaires qui allait plus tard donner naissance à Internet. - Le premier e-mail ? 'je l'ai oublié' -C'est aussi lui qui avait eu l'idée d'utiliser le caractère @ -- l'arobase -- pour séparer l'identité de la personne du réseau auquel elle se rattache.La messagerie Gmail, développée par Google, a salué l'oeuvre de ce précurseur, d'un sobre "Merci, Ray ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant