Internet de plus en plus incontournable pour les achats de Noël

le , mis à jour à 16:29
0
Un entrepôt de 10.000 m2 d'un site de vente en ligne "vente-privee.com" à Montagny-les-Beaune, dans le centre-est de la France le 17 avril 2015. Le site peut traiter jusqu'à 10.000 commandes par jour ( AFP/Archives / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK )
Un entrepôt de 10.000 m2 d'un site de vente en ligne "vente-privee.com" à Montagny-les-Beaune, dans le centre-est de la France le 17 avril 2015. Le site peut traiter jusqu'à 10.000 commandes par jour ( AFP/Archives / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK )

Trente deux millions de Français devraient cette année effectuer tout ou partie de leurs achats de Noël sur internet, soit 2 millions de plus que l'an dernier, montrant que le commerce électronique est désormais pleinement intégré dans les pratiques des consommateurs pendant la période des fêtes.

Selon Médiamétrie, qui a interrogé 3.000 internautes représentatifs de la population française, 72% des Français (+4 points) vont cette année faire leurs emplettes de Noël sur la Toile.

Et 87% vont également utiliser internet pour préparer leurs achats, soit 239.000 personnes de plus que l'an dernier.

Cette année, "les internautes ne se contenteront pas seulement d'acheter leurs cadeaux en ligne", puisque près de la moitié d'entre eux (48%) utilisera la Toile pour préparer aussi le réveillon, avec notamment une progression de 2 points sur les intentions d'achat en épicerie fine et traiteur en ligne, note Bertrand Krug, directeur-adjoint chez Médiamétrie.

Selon la fédération du e-commerce (Fevad), plus de 13,5 milliards d'euros devraient être dépensés en ligne cette année entre novembre et fin décembre.

C'est 10% de plus que l'an dernier, et ce, même si les budgets, dans un contexte de crise, restent un peu revus à la baisse.

Pour Noël 2016, les cyber-acheteurs hexagonaux consacreront en moyenne 195 euros de leur budget de fêtes aux dépenses en ligne, contre 199 euros en 2015.

La part des achats effectués en ligne pendant la période progresse toutefois de 1%, passant à 59%, et montrant qu'"internet devient un incontournable pendant la période des fêtes", estime M. Krug.

Contrairement aux idées reçues, ce sont les séniors qui alloueront le plus gros budget aux achats en ligne, avec en moyenne 233 euros (50 ans et plus) et 246 euros (65 ans et plus).

Pour l'ensemble des Français, le canal privilégié pour les achats en ligne restera l'ordinateur (67%), mais la part des courses de Noël effectuées sur mobile (13%) et tablettes (21%) est désormais loin d'être négligeable, les consommateurs plébiscitant la possibilité de pouvoir ainsi faire leurs achats n'importe où, notamment les 15-34 ans.

Les achats sur mobiles se sont clairement accélérés depuis deux ans, et deviennent ultra-stratégi
Les achats sur mobiles se sont clairement accélérés depuis deux ans, et deviennent ultra-stratégique pour les e-commerçants ( AFP/Archives / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK )

"Les achats sur mobiles se sont clairement accélérés depuis deux ans, et deviennent ultra-stratégique pour les e-commerçants", notamment pendant la période des fêtes, explique à l'AFP Daniel Broche, directeur e-commerce chez Boulanger.

Les promos de plus en plus recherchées

La principale motivation à l'achat en ligne est la volonté d'éviter la foule en magasin (62%), qui devance désormais la question de prix jugés moins élevés (55%).

Pour les réfractaires au commerce en ligne, c'est le fait de ne pas pouvoir voir ou toucher les produits qui rest
Pour les réfractaires au commerce en ligne, c'est le fait de ne pas pouvoir voir ou toucher les produits qui reste le frein principal ( AFP/Archives / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK )

Pour les réfractaires au commerce en ligne, c'est le fait de ne pas pouvoir voir ou toucher les produits qui reste le frein principal (52%).

La crainte d'une livraison trop tardive passe désormais loin derrière (24%), les enseignes ayant fait des efforts importants en la matière depuis quelques années, note M. Kruger. Ainsi cette année, la Fnac garantit une livraison avant le passage officiel du Père Noël de toute commande passée jusqu'au 24 décembre 15h (à domicile) ou 16h (en retrait magasin).

Néanmoins, cette année, une majorité de consommateurs indiquent vouloir anticiper davantage. 23% (+7 points) prévoient de se lancer dans la chasse aux cadeaux avant la mi-novembre, et 73% anticipent d'avoir terminé la majeure partie de leurs emplettes avant le 15 décembre.

Principale raison de ce changement d'attitude: les opérations promotionnelles de fin novembre, type Black Friday et Cyber Monday, sont désormais intégrées dans les stratégies d'achat, 89% (+5 points) des cyber-acheteurs déclarant désormais vouloir en profiter pour passer un Noël à moindre coût.

Les cadeaux les plus achetés en ligne cette année seront les produits culturels (50%, -2 points), suivis par les jeux et jouets (48%, +3 points) et l'habillement (34%, +2 points). La catégorie qui progresse le plus (+5 points) est celle concernant les parfums, le soin du corps et le maquillage, avec 32% d'intentions d'achat en ligne.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant