Internet dans tous les trains, ce n'est pas pour bientôt...

le
0
Internet dans tous les trains, ce n'est pas pour bientôt...
Internet dans tous les trains, ce n'est pas pour bientôt...

Ça ressemble à une fin de non-recevoir, énoncée en termes diplomatiques. La secrétaire d'Etat chargée du Numérique Axelle Lemaire a indiqué vendredi que la SNCF, «lancera un appel d'offre pour proposer un accès internet» dans les trains, dans le cadre de sa prochaine stratégie numérique, ce qu' a confirmé la SNCF, précisant que l'appel d'offres serait lancé dans les prochains jour. Le groupe public doit présenter dans un mois son plan numérique.

Mais il ne faut ni s'attendre à ce que la mise en place soit rapide -pour le TGV Est, quatre années s'étaient écoulées entre l'annonce et l'équipement, ni, sans doute à ce que ce soit en wifi. Car cela coûte «très cher en raison de la vitesse des trains et ce qui est fait sur Thalys (où les TGV sont équipés du wifi) est difficilement généralisable», a précisé la secrétaire d'Etat. L'installation coûterait, selon la SNCF, 350 000 ¤ par rame, soit, rien que pour le parc des TGV, la coquette somme de 165 millions. 

La SNCF doit donc trouver un modèle technologique optimal, et sans avoir à trop débourser. «Il y a dix ans, on a investi 30 ou 50 millions d'euros pour mettre le wifi dans le TGV Est et Thalys. Aujourd'hui, cet investissement est perdu. On a fait la bêtise de le faire nous-mêmes», défendait le PDG Guillaume Pepy au début du mois de septembre. Alors que le wifi dans les gares, financé par de la publicité, ne coûte pas d'argent au groupe ferroviaire. 

Depuis hier, 1er janvier, la SNCF dispose d'un directeur général du numérique, poste occupé par l'actuel directeur général de voyages-sncf.com, Yves Tyrode. A lui de lancer, cette révolution «digitale» qui «doit être un levier de transformation», selon Guillaume Pepy. Les nouvelles technologues sont utilisées «pour déceler les incidents plus rapidement ou faire de la maintenance prédictive», avait souligné Yves Tyrode.

Pourtant, si surfer dans le train, surtout le TGV, est une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant