Intermittents : l'ouverture de Montpellier Danse annulée au dernier moment

le
47
Intermittents : l'ouverture de Montpellier Danse annulée au dernier moment
Intermittents : l'ouverture de Montpellier Danse annulée au dernier moment

«Montpellier Danse» avait été le premier festival d'importance annulé en 2003 lors du précédent conflit avec les intermittents, suivi quelques jours plus tard du festival d'Avignon. L'ouverture du festival dimanche soir à Montpellier (Hérault) faisait donc figure de test, alors que les intermittents contestent la nouvelle convention d'assurance-chômage agréée par le gouvernement. Et contrairement à ce qui avait été décidé quelques heures plus tôt, le premier spectacle «Empty moves» d'Angelin Preljocaj a été annulé au dernier moment. 

Une assemblée générale doit se réunir ce lundi pour décider de la suite à donner au mouvement.

Dimanche après-midi, les intermittents du festival Montpellier Danse avaient décidé en assemblée générale de «privilégier d'autres moyens d'actions» que la grève, «afin de continuer la lutte et d'informer le public». La veille déjà, les équipes artistique, technique et administrative s'étaient exprimées à une large majorité contre la grève (67 contre, 39 pour, 11 votes blancs ou nuls). Mais une prise de parole sur scène avait toutefois été décidée lors du spectacle d'ouverture au Théâtre de l'Agora. «Nous réfutons la réforme de l'assurance-chômage et nous nous tenons aux côtés de ceux qui luttent depuis plusieurs semaines pour son non-agrément», expliquait le communiqué diffusé dimanche après-midi. 

A 22 heures dimanche soir, alors que devait commencer le ballet d'Angelin Preljocaj, des dizaines de personnes sont montées sur scène, munies de banderoles revendicatives. Selon des journalistes présents, les grévistes souhaitaient un discours de Philippe Saurel, maire de la ville. Le public, lui, posait des questions, auxquelles les intermittents grévistes ont répondu... par le silence. Les spectateurs ont alors décidé de quitter la salle, comprenant que le spectacle était compromis, raconte le «Midi Libre».

#MontpellierDanse #intermittents Grand ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • miez1804 le mardi 24 juin 2014 à 12:46

    Cela nous empeche pas de vivre, de toute façon il n'y a que des bobos a ces festivals!

  • sarestal le mardi 24 juin 2014 à 08:03

    "ON S'EN TAPE LE POPOTIN"

  • collar11 le lundi 23 juin 2014 à 21:46

    Comme quoi la culture qu'ils n'arrêtent de nous jeter à la figure pour justifier l'injustifiable n'a pas tant d'importance que çà puisqu'ils sont prêts à la mettre par terre dès lors qu'on ne souscrit pas (totalement) à leurs "gros caprices".

  • idem12 le lundi 23 juin 2014 à 19:30

    ha ça alors un spectacle de danse annulé, là j'avoue que ça sent la fin du monde....

  • nebraska le lundi 23 juin 2014 à 17:57

    Vous croyez que des gens comme Bruce Willis, Stallone et autres acteurs sont subventionnés par l'état ???? Ha mais non, eux ils sont US au fait !!! Donc Capitaux privés. Bin il faut adapter ça chez nous aussi, puisque ça marche bien dans tous les pays du monde.

  • nebraska le lundi 23 juin 2014 à 17:00

    M858 - Sauf que c'est solide ces bêtes là, bien plus que les tiques ou les puces.

  • M8589793 le lundi 23 juin 2014 à 15:55

    Il existe des antiparasitaires. Il faut s'en servir.

  • dotcom1 le lundi 23 juin 2014 à 15:45

    @M1310580 : je confirme que c'est du dédain complet. Tout le monde de moque bien des états d'âmes de ces intermittents qui gagnent plus que le salarié moyen à temps plein (sans compter le non-déclaré).

  • nicog le lundi 23 juin 2014 à 15:42

    Ils ont raison de faire grève. 31000 Eur de salaire moyen (cachet + alloc chomage) et 63 jours de travail/an minimum, elle est pas belle la vie ? Question, comment Sar*ko a-t-il pu laisser faire ça ?

  • M3182284 le lundi 23 juin 2014 à 15:24

    intermittents du spectacle: ils nous jouent un opéra comique. Tous les mendiants des ONG ont un statut d'intermittent: CDD 6mois et hop, j'ai droit au chômage, c'est la collectivité qui prend le relais. Boycotte de ces ONG qui servent de monnaie d'échange aux djihadistes