Intermarché veut rattraper Leclerc

le
0
Sous l'impulsion de son nouveau président, Jean-Pierre Meunier, le distributeur se donne trois ans pour devenir aussi rentable que ses concurrents indépendants.

Intermarché réagit. Avec son plan triennal révélation 2011, présenté lundi matin et soutenu par une campagne médias à partir du 15 mars, le groupement admet implicitement ses faiblesses... qu'il compte bien soigner. Le chiffre d'affaires du groupement des Mousquetaires a certes progressé de 4% l'an dernier, à près de 35 milliards d'euros, mais cette hausse est largement due aux implantations à l'international et cache la maigre progression de 1,6% des Intermarchés français (hors carburant, à périmètre constant). Le réseau a perdu 0,1 point de part de marché, d'après Kantar World­panel, là où Système U etLeclerc en ont gagné.

Intermarché aimerait imiter ses concurrents sur un autre point, leur rentabilité, point que le groupement des Mousquetaires avait quelque peu perdu de vue ces dernières années marquées par l'expansion. «Notre objectif est de ­gagner 15% de chiffre d'affaire au mètre carré en trois ans», explique Gilles Briand, adhérent bas

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant