Interdiction de fumer : vers un contrôle renforcé

le
0
Vingt ans après l'adoption de la loi Évin, le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, veut mieux faire respecter la législation existante.

Il y a vingt ans, la France se dotait d'une loi pionnière dans la lutte contre le tabagisme. Le 10 janvier 1991, le ministre des Affaires sociales et de la Solidarité, Claude Évin, faisait adopter par l'Assemblée nationale un texte visant à interdire la publicité pour le tabac, augmenter le prix des cigarettes et protéger les non-fumeurs dans les lieux publics. «Cela n'allait pas de soi à l'époque: il a fallu vaincre des résistances au sein même du gouvernement», se souvient l'ancien ministre socialiste.

Vingt ans plus tard, le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, et les associations de prévention ont salué lundi «un texte fondateur». «La loi Évin a posé les trois piliers d'une action efficace et coordonnée pour combattre le tabagisme, note le Pr Yves Martinet, président du Comité national de lutte contre le tabagisme (CNCT). Elle a permis un éveil des consciences.»

Premier volet, le plus visible, la loi a consacré le principe d'une interdiction générale d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant